1 Français sur 3 souffre d’arthrose

Une étude révèle que 10 millions de Français souffrent d'arthrose aujourd'hui. Une réelle maladie, encore mal connue du grand public.

0
1109
47 % des moins de 60 ans souffrent d'arthrose. ©ThinkStock

La cause peut être héréditaire, ou encore une surcharge pondérale, ou même le port fréquent de charges lourdes. Mais l’arthrose est une maladie chronique de l’articulation qui détruit progressivement le cartilage. Elle n’est pas une fatalité liée au vieillissement. Aujourd’hui 10 millions de personnes âgées de moins de 40 ans souffrent d’arthrose en France.

Arthrose : la douleur, principale difficulté

L’Association française de lutte anti-rhumatisme (Aflar) décide de « lever le silence sur la maladie » et de donner la parole aux patients atteints d’arthrose pour qui la maladie « est un véritable fardeau, un handicap ». Peu de traitements existent à l’heure actuelle, à l’exception de traitements symptomatiques pour soulager la douleur.

La douleur, mentionnée dans l’étude par 9 personnes sur 10 comme la principale difficulté : un réel impact sur la qualité de vie de ces patients. « Seulement la moitié des malades prennent un traitement médicamenteux régulièrement », rappelle le Pr François Rannou, rhumatologue à l’hôpital Cochin à Paris. Il estime qu’il ne peut pas y avoir une amélioration de la prise en charge de la maladie s’il n’y a pas une réelle communication sur cette dernière. Mais c’est là où le bât blesse, « pour les décideurs il n’y a rien à faire contre l’arthrose, car ils le lient au vieillissement », alors qu’en face, on retrouve des patients inquiets et qui se sentent abandonnés, explique le Dr Laurent Grange, président de l’association Aflar.

Arthrose : 47 % des moins de 60 ans concernés

Les rhumatologues craignent également que dans les prochains mois il n’y ait un déremboursement complet des traitements d’action lente (AASAL) – qui ne sont déjà plus remboursés qu’à 15 % – et des injections d’acide hyaluronique en raison d’un « service médical rendu » insuffisant.

La sonnette d’alarme a été tirée pour ces patients atteints d’arthrose, dont 47 % sont âgés de moins de 60 ans, et qui souffrent généralement des douleurs aux genoux, mains, hanches et pieds.

Laurie Ferrère