130 jours pour sa “sodomie arbitrale”

130 jours de suspension : c'est la sanction disciplinaire de la commission de discipline de la ligue nationale de rugby à l'encontre de Mourad Boudjellal, le président du club de rugby RC Toulon.

0
1494
Mourad Boudjellal, président du RC Toulon ©Sipa

Il y a  des défaites plus amères que les autres, et celle de l’équipe de rugby de Toulon face au Clermont RCT le dimanche 8 janvier (19-25) est vraiment restée en travers de la gorge du président du Club. Sitôt le match fini, Mourad Boudjellal exprimait ainsi son mécontentement face caméra (cf ci-dessous) et attaquait ouvertement l’arbitrage, seul responsable de la défaite à ses yeux.
Mais les hommes en noir auraient peut-être été plus cléments si la nature des propos tenus n’avaient pas dépassé les limites : parler de “sodomie arbritrale” n’est bien vue dans aucun sport, encore moins dans celui du ballon ovale.
Pour sa défense, Mourad Boudjellal a invoqué Les Nuls et Grosland, mais ça n’a pas convaincu la commission de discipline de la ligue nationale de rugby qui l’a suspendu 130 jours pour «atteinte à l’image du rugby, à l’éthique et à la déontologie sportive».

Revoir l’interview de fin de match :

Eléonore Verdy