1998 QE2 : un astéroïde va (encore) frôler la Terre

Après Apophis et 2012-DA14, l’astéroïde 1998 QE2 va passer non loin de la Terre le 31 mai. Pas de panique, la distance qui séparera l’objet céleste de notre planète sera au minimum de 5,8 millions de kilomètres.

0
1546
Le 31 mai, 1998 QE2 passera au plus près de la Terre à 20h56 GMT (22h56 en France). - Image d'illustration ©ThinkStock

Les astronomes ont vu juste, 2013 est bel et bien l’année des comètes et des astéroïdes. Quelques mois après le passage d’Apophis et de 2012-DA14 au-dessus de nos têtes, c’est 1998 QE2 qui frôlera la Terre le vendredi 31 mai. Pas d’apocalypse en vue : l’astéroïde s’approchera au plus près de notre planète à 5,8 millions de kilomètres, soit 15 fois la distance Terre-Lune a indiqué la Nasa.

Les astronomes tenteront d’en savoir plus sur les origines de l’astéroïde

Les astronomes profiteront du passage de cet astéroïde (2,7 kilomètres de diamètre) pour tenter d’en savoir un peu plus sur la forme, la taille, la rotation et les caractéristiques de la surface de l’objet céleste. Objectif : tenter de percer à jour ses origines.

« 1998 QE2 est une cible de grand intérêt pour le radio télescope de Goldstone en Californie (Nasa) et le télescope d’Arecibo à Porto Rico, explique l’astronome Lance Benner, l’un des responsables scientifiques du radar de Goldstone (AFP). Nous espérons obtenir des images de haute résolution qui pourront révéler un grand nombre de caractéristiques de sa surface ».

Le télescope permet d’observer une portion de 3,75 mètres de largeur à une distance de près de six millions de kilomètres.

> Lire aussi : La NASA veut capturer un astéroïde et le placer en orbite lunaire

L’existence de l’astéroïde 1998 QE2 a été découverte le 19 août 1998 par une équipe d’astronomes du programme de recherche des astéroïdes proches de la Terre, basée au Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis).

1998 QE2 passera au plus près de la Terre à 20h56 GMT (22h56 en France).

Le 15 février, l’astéroïde 2012-DA14 était passé à 27 000 kilomètres de la Terre. Un mois plus tôt, le 9 janvier, c’est Apophis qui avait frôlé la planète (14,4 millions de kilomètres d’altitude). Le passage des deux objets n’avait provoqué aucun dégât.

> Lire aussi : Un astéroïde a frôlé la Terre cette nuit ! (vidéo)

Damien Rigat