225 200 chômeurs de plus en France en 2011

Avec une hausse de 5,6 % en 2011, la France enregistre un taux de chômage record depuis douze ans. Qu'en sera-t-il en 2012 ?

0
1545
FRANCOIS MORI/AP/SIPA ©Sipa

Difficile année pour l’emploi. Selon un rapport du ministère du Travail rendu public hier, la France compte 152 000 demandeurs d’emploi de plus en 2011, soit une hausse de 5,6 % en un an. Le taux de chômage atteint ainsi son plus haut niveau depuis 1999. Et encore, ce chiffre ne prend en compte que les chômeurs dits de catégorie A, autrement dit, ceux n’ayant pas du tout travaillé. Si l’on y ajoute les chômeurs de catégorie B et C, soit les personnes ayant une activité réduite, notre pays a enregistré 225 200 chômeurs supplémentaires l’an passé, pour un atteindre un total de 4,3 millions. Et plus de 4,5 millions, en incluant les DOM.

Pourtant, l’année avait plutôt bien commencé avec un recul qui avait concerné 53 400 chômeurs entre janvier et avril. Mais le retour de la crise au printemps a eu raison du marché de l’emploi.

Les plus de 50 ans touchés de plein fouet

Jeunes, femmes, seniors, demandeurs de longue durée… aucune catégorie n’est épargnée. Néanmoins, les plus de 50 ans ont été les plus durement frappés par la crise. Ils représentent plus de la moitié des 152 000 demandeurs d’emploi supplémentaires enregistrés en 2011, soit + 15,5 % en un an. Suivent les femmes (+ 7,5 %), les chômeurs de longue durée (+ 6,2 %) et les moins de 25 ans (+ 2,5 %).

Que nous réserve 2012 ?

Malheureusement, l’année 2012 ne semble pas être celle du retour à l’emploi. Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a d’ores et déjà annoncé que les prochains mois « ne seront pas bons ». L’Assurance-chômage, l’Unedic, prévoit une hausse de 214 200 demandeurs en catégorie A et 230 100 en catégories A, B et C.

Thomas Levy