50 Shades of Grey : l’appartement victime de son succès

Alors que Fifty Shades of Grey sort ce mercredi sur les écrans français, l’appartement dans lequel le film a été tourné, encore récemment disponible à la location, a disparu de la plateforme Airbnb, victime de son succès.

0
3330
Sauf que, victime de son succès, l’annonce a rapidement été retirée. ©ShutterStock

Aujourd’hui on ne connait plus nos gammes chromatiques si ce n’est les 50 nuances que compte le gris… enfin Grey. Fifty Shades of Grey, trilogie romanesque, adaptée au cinéma et sorti en salle ce mercredi 11 février, est partout. On ne compte plus les nombreux produits dérivés : masques, menottes, cravate, jeux de société et même layette estampillée : « Il y a neuf moi ma mère a lu 50 Shades of Grey », etc.

L’engouement est tel, pour cette histoire romantico-ponographique, que la plateforme communautaire de location Airbnb proposait à la location l’appartement du milliardaire Christian Grey (alias Jamie Dornan). A 231 euros la nuit, il était donc possible de s’imprégner de l’atmosphère unique de ce penthouse situé dans l’immeuble Escalada à Seattle, et ainsi de profiter de la salle de sport, de la piste d’hélicoptère, de la salle de projection privée… mais d’aucune pièce secrète hélas.

50 Shades of Grey fait monter le prix de l’immobilier

Sauf que, victime de son succès, l’annonce a rapidement été retirée. « La personne qui l’a mise en ligne recevait trop de demandes » explique Airbnb. Ne fallait-il pas s’y attendre ? Mais du côté des médias américains, c’est un tout autre problème qui est pointé du doigts, à savoir que le règlement de l’immeuble interdit les locations de courte durée.

Ce n’est pas la première fois que Fifty Shades of Grey joue sur l’immobilier. Déjà l’été dernier, CNN rapportait que la trilogie avait eu un impact direct sur les prix dans l’immeuble Escala, qui ont grimpé considérablement depuis la sortie du livre.

Lire aussi : 50 nuances de Grey : 7 lectrices se livrent
Lire aussi : Elle divorce après avoir lu « Fifty Shades of Grey »

Laurie Ferrère