68ème journée mondiale des maladies de la lèpre

0
256
JOURNEE MONDIALE LEPRE
Plus que jamais, il est important de pouvoir dépister, de freiner la transmission et soigner pour lutter contre la maladie.

Maladie infectieuse longtemps ignorée par les sociétés occidentales, la lèpre continue cependant à faire des ravages. Il est donc indispensable de sensibiliser sur cette terrible maladie et de de développer les moyens pour stopper sa transmission.

La pandémie de Covid-19 crée la peur de la contamination, de l’isolement et de la maladie. Cela rapproche de ce que vivent depuis des dizaines d’années des populations fragiles face à la lèpre. Depuis sa création en 1953 par Raoul Follereau, la journée mondiale des malades de la lèpre mobilise les populations de plus de 110 pays dans la lutte contre la lèpre. L’OMS estime qu’il existe près de 3 millions de lépreux dans le monde. La campagne de communication cette année alerte sur le fait qu’un malade de la lèpre sur dix est un enfant.

Une maladie contagieuse

Elle se transmet à partir des sécrétions nasales ou des gouttelettes de salive ou par la promiscuité prolongée avec une personne non traitée . Pour casser la chaîne de la transmission, la lèpre nécessite un dépistage de l’ensemble des contacts. Et ce, dès l’apparition d’un cas. Si la Covid-19 a vu la création en un temps record d’un vaccin, ce qui n’est pas le cas pour la lèpre.

Localisation

On recense 200 000 nouveaux cas chaque année dans le monde. Par ailleurs, la France affiche une soixantaine
de cas dans les DOM-ROM (Mayotte (56 cas), Nouvelle Calédonie (7), Polynésie (5), Réunion (2 cas importés de Mayotte) et Martinique (1).

La lèpre reste un problème de santé publique pour plusieurs pays. Elle est présente dans plus de 120 pays dans le monde. 12% d’entre eux concentrent 94% des nouveaux cas dépistés.

Période d’incubation 5 ans

La période d’incubation de la maladie est de 5 ans en moyenne, mais les symptômes peuvent parfois n’apparaître qu’au bout de 10 ans. En raison du temps d’incubation de l’infection, les porteurs asymptomatiques peuvent transmettre la maladie. Cette maladie infectieuse reste une maladie stigmatisante. Si l’on ne traite pas la lèpre à temps, elle provoque des paralysies et des mutilations des membres ainsi que des atteintes oculaires pouvant entrainer la cécité.

Soutien de la Fondation Raoul Follereau

La Fondation Raoul Follereau a besoin de votre aide. Elle veut pouvoir poursuivre la lutte contre la lèpre et les maladies tropicales négligées. La Fondation met en place et coordonne des actions pour stopper la propagation de la lèpre. Parmi ses priorités, les recherches sur un vaccin, de nouveaux traitements pour raccourcir la durée du traitement et de nouveaux traitements préventifs. Dans le monde, La Fondation soutient 100 projets de santé dans 15 pays.