7 M€ de dommages et intérêts pour un accidenté de la route

La Macif a été condamnée à verser 7 millions d’euros d’indemnités à un haut cadre devenu handicapé suite à un accident de la route. Une somme exceptionnelle en France.

0
4320

La Macif a été contrainte jeudi, par le tribunal de grande instance de Niort, à verser 7 millions d’euros à un ancien haut cadre d’une enseigne de bricolage, suite à l’accident de la route qui l’a rendu handicapé. Un montant rarissime en France, auquel la compagnie d’assurance, qui a fait appel, espère échapper !

Les faits remontent à décembre 2000. L’homme, alors âgé de 35 ans, est violemment percuté sur l’autoroute par une voiture qui roule à contresens. Ses lourdes blessures à la jambe et au bassin l’obligent à se déplacer aujourd’hui en fauteuil roulant.

Les avocats de la victime réclamaient 23 millions d’euros

Pour mesurer le montant de l’indemnité, le tribunal a pris en compte « la perte de gains professionnels futurs, intégrant l’incidence sur la retraite » de l’accidenté. « Le principe de réparation intégrale du préjudice implique que la victime doit être replacée dans la situation qui aurait été la sienne sans l’accident et que rien ne permet de penser que la victime ne les aurait pas perçus si elle avait continué à occuper le même poste », explique le tribunal dans ses attendus.

A noter que les avocats de la victime réclamaient une indemnisation de 23 millions d’euros, prenant en compte les stock-option dont le haut cadre aurait pu bénéficier… Le juge n’a pas souhaité retenir cet argument, estimant que l’avenir de ce placement financier était « aléatoire ».

JT