A quoi ressemble une journée de deuil national ?

Jeudi 8 janvier 2015 a été décrété journée de deuil national en France, suite à l’attentat ayant visé Charlie Hebdo. Qu’est-ce que cela signifie ? Quelles vont être les actions menées en ce jour particulier ?

0
2421
Les drapeaux français seront mis en berne pendant trois jours en hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015. ©ShutterStock

C’est une mesure exceptionnelle. Le président de la République François Hollande a décrété, mercredi soir, que le jeudi 8 janvier 2015 serait journée de deuil national dans notre pays, suite à l’effroyable attaque du journal Charlie Hebdo. Une façon de réunir la population dans ce moment de grande tristesse et de rendre hommage aux douze personnes qui y ont perdu la vie, dont les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski et Tignous. Mais que se passera-t-il aujourd’hui exactement ? A quoi ressemble une journée de deuil national en France ?

Autrefois, lors des journées de deuil national, la quasi totalité des établissements de service public (écoles, administrations, bureaux de poste…) fermaient leur porte pendant 24 heures. Aujourd’hui, la vie continue à peu près normalement, mises à part quelques actions fortes symboliquement, menées tout au long de cette journée.

Dans toute la France, les drapeaux seront mis en berne. Ils le resteront pendant trois jours, a déclaré le Président. Vers midi, un moment de recueillement sera observé dans les administrations publiques. La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a également demandé à ce qu’une minute de silence soit respectée dans les établissements scolaires, par les enseignants et leurs élèves.

François Hollande a enfin décidé de réunir les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat cet après-midi, « pour montrer notre commune détermination », a-t-il expliqué.

Les précédentes journées de deuil national, c’était quand ?

La journée de deuil national du 8 janvier 2015 est la cinquième sous la Ve République. La précédente s’était tenue le 14 septembre 2001, pour rendre hommage aux victimes des attentats du 11 septembre. Les autres avaient eu lieu lors du décès des présidents de la République : le général De Gaulle en 1958, George Pompidou en 1974 (mort au cours de son mandat) et François Mitterrand en 1996.

La première journée de deuil national avait été décrétée en France dans les années 30, suite à des inondations meurtrières dans le Midi.

Lire aussi : Charlie Hebdo : qu’est-ce que l’alerte attentat ?

Julie Toury