Accident de train en Suisse : la loi des séries ?

Les jours se suivent et se ressemblent. Une nouvelle catastrophe ferroviaire a eu lieu ce lundi, faisant une victime et 26 blessés. Cette fois, l’accident s’est produit en Suisse, près de la ville de Lausanne.

0
2185
L'accident de train à Granges-près-Mammand a causé la mort d'une personne. ©Sipa

Après la France et l’Espagne, la Suisse. Lundi soir, deux trains sont entrés en collision dans la gare de Granges-près-Marnand, vers Lausanne, à 18h45. L’accident a fait 26 blessés dont 5 graves et un mort, l’un des deux conducteurs, un Français resté coincé dans le cockpit. Les secours sont arrivés très rapidement sur place et les blessés ont été acheminés par hélicoptère ou par ambulance dans les hôpitaux de la région. Mais leur vie ne serait pas en danger selon la police.

Suisse : deux trains en collision frontale

Les 46 passagers, tous de nationalité suisse, empruntaient la ligne Palézieux-Payerne, pour les uns en direction de Lausanne, pour les autres, en provenance de la ville. Selon le journal Tages Anzeiger, l’un des deux trains serait parti trop tôt de la gare et serait entré en collision frontale avec l’autre engin au lieu de le croiser.

Les Chemins de fer suisses (CFF) ont organisé une cellule de soutien psychologique et ont mis en place d’importants moyens pour nettoyer le site. Une grue de 200 tonnes a permis de séparer les deux convois qui ont été tractés grâce à des locomotives. Le trafic n’a pas repris pour le moment.

La Sesa (Service d’enquête suisse sur les accidents) a débuté son enquête pour déterminer les causes de l’accident.

Catastrophes ferroviaires en cascade

Cette tragédie intervient seulement 5 jours après la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques de Compostelle (Espagne), le 24 juillet dernier. Le chauffeur du train a été libéré et reconnaît être le seul responsable du déraillement. Aucun défaut matériel ne serait mis en cause. Il est accusé d’homicides par imprudence et répondra de ses actes devant la Justice. 79 victimes ont péri dans l’accident. Un hommage leur a été rendu ce lundi. Plus tôt ce mois-ci, c’est un train français qui avait déraillé à Brétigny-sur-Orge près de Paris, faisant 7 morts.

> Lire aussi : Vidéo du déraillement de train en Espagne : le choc filmé par une caméra de surveillance

Catastrophes : loi des séries ou coïncidence ?

Loi des séries ou simple hasard ? Une catastrophe ferroviaire semble en entraîner une autre. Pourtant, aucune vérité scientifique ne se cache derrière l’enchaînement des accidents. Cela est de l’ordre de la coïncidence.

Quoi qu’il en soit, le mois de juillet a été marqué par les accidents de transport. La catastrophe suisse a eu lieu au lendemain d’un accident de bus dans la région de Naples causant la mort de 38 personnes. Un jour de deuil national a été décrété dans toute l’Italie ce mardi pour leur rendre hommage. Le car transportant des pèlerins roulait trop vite et a provoqué un énorme carambolage avant de passer les rails de sécurité puis de chuter de 30 mètres dans un ravin. Le chauffeur est mort dans l’accident mais une enquête a été ouverte pour homicides involontaires afin d’étudier l’état du véhicule.

Le 6 juillet dernier, des wagons-citernes avaient explosés en plein centre-ville de Lac Mégantic au Québec (Canada) tuant 47 personnes. Le ministre de l’Ecologie vient d’ordonner aux entreprises responsables de nettoyer et de décontaminer les lieux.

Une semaine plus tard, un bus avait été percuté par un camion en Russie. 14 personnes étaient décédées des suites de l’accident. Hasard ou non, juillet 2013 risque de rester dans les mémoires.

> Lire aussi : Explosion au Texas : retour sur six accidents d’usine

VIDEO – Reportage sur l’accident en Suisse (Euronews)

Charlotte Loisy