Adolescence : de nouvelles cellules à l’origine des sentiments amoureux ?

L'adolescence est souvent marquée par les papillons dans le ventre et les chagrins d'amour. Selon des scientifiques du Michigan, cela est dû à l'apparition de nouvelles cellules lors de la puberté. Adieu romantisme...

0
4051
Selon une étude, de nouvelles cellules apparues pendant la puberté nous pousse à tomber amoureux à l'adolescence. ©ThinkStock

Age ingrat, l’adolescence est aussi la période des premiers émois. D’après des chercheurs américains, l’apparition de nouvelles cellules dans nos cerveaux durant la puberté seraient à l’origine de ces flirts.

Des hamsters adolescents étudiés

Pour arriver à de telles conclusions, les scientifiques de l’Université de l’état du Michigan ont étudié des hamsters mâles en pleine adolescence. Dans le but d’observer le développement de leur cerveau, ils leur ont injecté un marqueur chimique montrant la naissance de nouvelles cellules.

A l’âge adulte, les hamsters ont commencé à interagir avec les femelles. En analysant leur cerveau, les chercheurs ont compris que les cellules apparues lors de la puberté étaient ajoutées au complexe amygdalien et aux régions associées, qui gèrent les émotions et les repères sociaux.

Adolescence : de nouvelles cellules à l’origine des flirts ?

Maggie Mohr, l’une des auteurs de l’éude, explique au Daily Mail que ces régions sont « importantes pour les comportements sociaux, et en particulier en ce qui concerne les comportements liés à l’accouplement ».

Les cellules ajoutées pourraient donc être importantes pour les fonctions reproductives de l’homme. Leur formation durant cette tranche d’âge pourrait expliquée l’intérêt prononcé des jeunes adolescents pour les relations amoureuses.

Thibaut Campion