Âgé de 2 heures, il est le plus jeune donneur d’organes

Pour l’anniversaire de leurs jumeaux, une famille anglaise a révélé récemment au Daily Mirror l’histoire de leur nouveau-né Teddy : le plus jeune donneur d’organes au monde.

0
1604
Teddy, symbole anglais du don d'organes. Images d'illustration. ©ShutterStock

Au Royaume-Uni, un bébé est né pour donner ses organes et sauver des vies. Le Daily Mirror raconte le 22 avril 2015 le récit incroyable de Teddy, certainement le plus jeune donneur d’organes au monde. Cette histoire date remonte à un an : le 22 avril 2014, Jess Evans met au monde des jumeaux, Noah et Teddy. Le premier est en bonne santé mais le second est atteint d’anencéphalie. Cette malformation congénitale rare et incurable empêche la formation du crâne, du cuir chevelu et surtout du cerveau chez le fœtus. En clair l’enfant naît sans cervelle. L’espérance de vie d’un anencéphale, s’il ne meurt pas durant l’accouchement, est de quelques heures à dix jours maximum. On recense près d’un cas pour 1 000 naissances en Occident.

Jess Evans et son compagnon, Mike Houston, apprenne que Teddy est atteint de cette maladie au bout de la douzième semaine de grossesse. Lorsque les médecins leur proposent de pratiquer un avortement thérapeutique, ils refusent car pour eux chaque minute passée avec leur fils sera précieux. Ils décident alors que sa vie ne sera pas vaine et l’inscrivent comme donneur d’organes. Teddy n’aura vécu que 100 minutes (moins de deux heures) avant de donner ses reins et ainsi de sauver la vie d’un inconnu.

Teddy mobilise les Anglais aux dons d’organes

« [Teddy] est mort et a vécu en héros, a déclaré Mike Houston au Daily Mirror. Nous ne pouvons dire à quel point nous sommes fiers ». Pour Niaz Ahmad, chirurgien spécialiste en transplantation, la greffe des reins d’un nouveau-né est une exception. En effet, les enfants de moins de deux mois deviennent rarement des donneurs, même si de nombreuses recherches prouvent que leurs organes sont viables.

En mémoire de leur fils, la famille de Teddy a lancé une campagne de mobilisation pour le don d’organes. Selon le journal anglais, le NHS (service de santé publique anglais) compte déjà une augmentation de 40 % du nombre d’appels au centre de contact.

En France, 20 000 personnes sont en attente d’une greffe alors qu’une personne sur trois refuse de donner ses organes. Teddy réussira peut-être à sauver des vies françaises également.

Lire aussi :

Un bébé opéré dans le ventre de sa mère en France

Le plus petit cœur artificiel du monde sauve un bébé !

Yuna Boudré