Alcool, tabac : les jeunes de plus en plus accros !

Les étudiants français consomment de plus en plus d'alcool et de tabac de manière régulière, révèle une enquête CSA pour emeVia. Ils sont aussi quelques-uns à tout mélanger, y compris le cannabis.

0
2512
66,7 % des étudiants sont considérés comme des buveurs ©ThinkStock

Pas une soirée étudiante sans alcool ni cigarettes, voire sans joints. Alors qu’ils étaient plutôt des consommateurs occasionnels, de plus en plus de jeunes deviennent des consommateurs réguliers de ces produits, frôlant pour certains l’addiction. Voici ce qui ressort du 8e baromètre* sur la santé des étudiants français réalisé par l’Institut CSA pour le groupement de mutuelles emeVia. Les résultats montrent en effet une évolution des tendances.

Alcool, tabac, cannabis : on mélange tout !

Selon l’étude, les jeunes sont aujourd’hui polyconsommateurs. Autrement dit, leur addiction ne se limite pas à une seule substance nocive. Ainsi, parmi les fumeurs de cannabis, 86,7 % sont également fumeurs de tabac occasionnels ou réguliers, et 58,2 %, buveurs excessifs d’alcool (plus de 5 verres à chaque consommation, que ce soit une fois par mois ou plus de deux fois par semaine).

Que l’on se rassure, cette polyconsommation ne concerne qu’une minorité, même si le nombre de fumeurs de cannabis augmente chez les jeunes. Ils sont aujourd’hui 18,4 % à goûter à cette drogue occasionnellement (1 à 4 fois au cours des douze derniers mois), contre 15,2 % en 2011, et 3 % à en consommer régulièrement contre 2 % en 2011. Seul le nombre d’étudiants ayant fumé une fois un joint « pour essayer » est en baisse : 14,4 % en 2013 contre 16,1 % en 2011.

Les jeunes trinquent et fument plus régulièrement

Concernant la consommation d’alcool, on peut dire que les jeunes Français boivent plus souvent, mais en moins grande quantité qu’avant. Parmi les étudiants interrogés, 66,7 % sont considérés comme des buveurs (1 ou 2 verres une fois par mois ou moins, et pouvant aller jusqu’à 3 à 4 verres, 2 à 4 fois par mois) contre 59,7 % en 2011. Par contre, les buveurs excessifs (plus de 5 verres dans la même soirée) sont moins nombreux (20,3 % contre 23,8 % en 2011), ainsi que les non buveurs (13 % contre 16,5 % en 2011).

> Lire aussi : Alcool : plus jeune tu commenceras, plus accro tu seras

Même constat chez les fumeurs. Aujourd’hui, ils sont de moins en moins nombreux à toucher à une cigarette occasionnellement (12,6 % contre 19,2 %), en revanche, on compte de plus en plus de fumeurs réguliers (14,2 % contre 13,5 % en 2011). Seuls 15,8 % d’entre eux pensent qu’ils auront arrêté de fumer dans six mois, peut-être en raison de la hausse du tabac annoncée pour mi-juillet. La bonne nouvelle : le nombre d’étudiants qui n’ont jamais goûté au tabac progresse lui aussi (70 % contre 63 %).

* enquête menée auprès de 6 134 étudiants français âgés de 18 à 25 ans 

Thomas Levy