Alcoolisme : le Baclofène sera bien remboursé

Un arrêté publié dans le Journal officiel annonce le remboursement du Baclofène pour lutter contre l'alcoolisme. Cette décision représente "une grande avancée" selon la ministre de la Santé.

0
1366
Le Baclofène peut être prescrit contre l'alcoolisme depuis le 14 mars. ©ShutterStock

L’arrêté instituant le remboursement du Baclofène est paru ce vendredi au Journal officiel. Marisol Touraine, ministre de la Santé « se réjouit de cette grande avancée pour les patients [dépendants à l’alcool], qui permet de répondre à une préoccupation majeure de santé publique. La France est ainsi le premier pays à reconnaître la réalité de l’utilisation de ce médicament, et son efficacité dans la lutte contre l’alcoolisme », souligne le ministère dans un communiqué.

L’alcoolisme fait 49 000 morts par an en France

La prescription de ce médicament pour traiter l’alcoolisme est autorisée depuis le 14 mars, dans le cadre d’une recommandation d’utilisation temporaire, valable trois ans, établie par l’Agence du médicament (ANSM). Il ne doit être prescrit qu’ “après échec des autres traitements disponibles”.

Commercialisé depuis 1975, le Baclofène était déjà autorisé en neurologie – et remboursé – pour traiter des contractures musculaires, mais il était de plus en plus prescrit en dehors de cette indication. L’enjeu de santé publique est majeur: l’abus d’alcool est responsable de 49.000 morts par an en France, selon une étude de l’Institut Gustave-Roussy, soit de l’ordre de 134 morts par jour.

Mathilde Bourge