Alzheimer et cancer : deux pathologies incompatibles ?

Les personnes touchées par Alzheimer auraient moins de risque de développer un cancer, et inversement. Difficile, pour l’instant, de déterminer l’origine précise de cette corrélation.

0
1609
Selon Massimo Musicco, qui a mené l’étude, certaines personnes seraient davantage prédisposées à développer un cancer, d’autres Alzheimer. ©ThinkStock

Les personnes touchées par un cancer auraient moins de risque de développer la maladie d’Alzheimer. Et réciproquement, les personnes touchées par Alzheimer auraient moins de risque de développer un cancer. C’est le constat qui résulte d’une étude publiée le 10 juillet 2013 dans la version web de Neurology, le journal de l’académie américaine de neurologie.

Alzheimer et cancer : les chercheurs se penchent sur l’origine de la corrélation

Selon les chercheurs, les patients atteints de la maladie d’Alzheimer auraient un risque 43 % moins élevé de développer un cancer que les personnes non touchées par cette pathologie. En ce qui concerne les personnes atteintes d’un cancer, elles auraient 35 % de risque en moins de développer Alzheimer.

L’étude a été menée entre 2004 et 2009 dans le nord de l’Italie sur plus de 204 000 personnes, âgées de 60 ans et plus. Durant cette période, 21 451 personnes ont développé un cancer et 2 832 la maladie d’Alzheimer. Seuls 161 témoins ont été touchés par les deux pathologies.

Selon Massimo Musicco, qui a mené l’étude, certaines personnes seraient davantage prédisposées à développer un cancer, d’autres Alzheimer. D’autres chercheurs estiment que les deux maladies ont moins de chance de se développer chez la même personne puisque leur origine serait opposée. Alzheimer se caractérise, en effet, par la destruction de certaines cellules alors que le cancer se développe suite à une prolifération cellulaire.

> Lire aussi : L’obésité aggraverait les risques de développer Alzheimer

À l’heure actuelle, aucun scientifique ne peut expliquer avec certitude pourquoi les deux pathologies entretiennent une relation aussi inverse. Ce phénomène devrait être abordé à l’occasion de la Conférence internationale sur la maladie d’Alzheimer, qui a débuté le 14 juillet à Boston (États-Unis).

> Lire aussi : Cancer du pancréas – il développe un test de dépistage révolutionnaire

Damien Rigat