Antibiotiques : une consommation excessive

L’Organisation de Coopération et de Développement Économiques tire la sonnette d’alarme. Selon sa dernière enquête, les Français auraient une consommation excessive des antibiotiques.

0
5296
Cependant, il y a plus abusifs que les Français, avec 35,1 doses par jour chez les Grecs. ©ShutterStock

Le rapport annuel de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) sur l’état de santé de l’Europe a été publié ce mercredi 3 décembre. Dans ce bloc de pages presque interminable on trouve de tout : consommation en fruits et légumes par habitant dans chaque pays, l’espérance de vie et le taux de mortalité par cancer, mais également les consommations et habitudes en tout genre des Européens : drogues, alcools et médicaments, notamment les antibiotiques.

Et c’est là que le bât blesse. Selon l’OCDE, les Français auraient une consommation excessive des antibiotiques, avec des prescriptions 41 % supérieures à la moyenne européenne. Une donnée jugée « préoccupante » par l’OCDE, qui souligne l’existence « d’une corrélation entre le volume d’antibiotiques prescrits localement et la prévalence de souches bactériennes résistantes ». En quelques chiffres plus précis, la consommation d’antibiotiques est de 28,7 doses quotidiennes définies pour 1 000 habitants en France, quand celle-ci est de 20,4 en moyenne en Europe. Cependant, il y a plus abusifs que les Français, avec 35,1 doses par jour chez les Grecs.

Français : des dépenses pharmaceutiques élevées

Ce rapport de l’OCDE vient rejoindre celui émis par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) il y a quelques semaines, qui s’inscrivait dans le cadre du Plan national d’alerte sur les antibiotiques. Car, avec un abus des antibiotiques, le risque est très élevé que la résistance aux antibiotiques se développe et que l’on se retrouve dans une « impasse thérapeutique ». « Une grave menace mondiale » comme le soulignait l’OMS, car l’évolution des bactéries rend les antibiotiques inefficaces chez les personnes qui en ont besoin pour traiter une maladie. A quand donc les traitements qui ne développeraient pas de résistance ?

Plus globalement, cette attitude addictive des Français aux médicaments démontre une autre tendance bien tricolore : les dépenses pharmaceutiques restent très élevées en France avec 469 euros par an et par personne contre 350 euros en moyenne dans l’Union Européenne.

Lire aussi : La résistance aux antibiotiques inquiète sérieusement l’OMS
Lire aussi : Lancement de la vente à l’unité des médicaments

Laurie Ferrère