Asthme : 1, 2, 3 soufflez !

L’asthme cause chaque année 900 décès en France. Ce mardi 6 mai marque la journée mondiale de l’asthme. L’occasion de revenir sur cette maladie, de s’informer et de se faire dépister.

0
7577
Dans 90 % des cas, l'asthme est allergique ©ShutterStock

Si les chiffres peuvent être inquiétants, les traitements eux sont porteurs d’espoir. Aujourd’hui, 4 millions de Français sont asthmatiques. Cette maladie chronique entraine 900 décès par an, et même s’il est encore impossible d’en guérir, l’asthme se soigne et bien. Des traitements qui permettraient d’éviter jusqu’à 99 % des décès.

Autrefois définie comme une difficulté à respirer en raison d’une obstruction des bronches, l’asthme est aujourd’hui considéré comme une maladie inflammatoire chronique. Une pathologie d’autant plus contraignante qu’elle est variable avec le temps : « cela peut aller d’une simple toux aujourd’hui à une importante obstruction des bronches demain », explique le pneumologue Roland Donat.

Asthmatique et allergique

Les causes de la maladie sont multiples. Prédisposition génétique, mais aussi infections virales, allergènes divers comme les substances chimiques, la pollution domestique et atmosphérique, les moisissures, etc. Ou encore les allergènes alimentaires, « dans 90 % des cas, l’asthme est allergique ». Une donnée somme toute logique quand on sait qu’aujourd’hui, près de 20 % de la population présente une forme d’allergie contre 2 % il y a vingt ans.

Mode de vie en constante évolution, pollution, théories hygiénistes, etc. Toutes ces petites choses rendent les muqueuses ORL et les bronchites plus sensibles. Personne n’est donc à l’abri de l’asthme, et dès les premiers symptômes (essoufflement, respiration sifflante, sensation d’oppression, toux chronique et incontrôlable) il faut consulter un médecin.

Asthme : une journée de sensibilisation

Pour toutes ces raisons, l’association Asthme et Allergies met un point d’honneur en ce mardi 6 mai, journée mondiale de l’Asthme, à informer la population. Sous le thème « Asthmatiques : 1, 2, 3 Soufflez ! », les professionnels de santé, asthmatiques et parents d’asthmatiques se mobilisent dans toute la France autour d’animations, de séances d’éducation thérapeutique, de conseils sur les traitements et d’activités physiques.

Et pour bien vivre avec l’asthme, pensez à suivre le traitement selon les indications du médecin, à mesurer le souffle régulièrement, et bien sûr éviter tout ce qui est tapis, bêtes à poils, humidité, moisissures, poussières et certains produits chimiques de bricolage et de nettoyage.

Sur le même sujet

Asthme : bientôt un vaccin pour diminuer les symptômes ?

La malbouffe favorise l’asthme des plus jeunes

Un asthme mal soigné nuit à la fécondité

Laurie Ferrère