Attentat à Boston : qu’implique le renforcement de la sécurité en France ?

En réaction à l’attentat survenu hier aux États-Unis lors du marathon de Boston, Manuel Valls a décidé de renforcer la sécurité en France. À quelles mesures doit-on s’attendre ? La menace d’attaques est-elle réelle ?

0
2194
Les patrouilles devraient être renforcées dans les lieux publics, en particulier dans les gares et dans les aéroports. - Illustration sur le plan Vigipirate en gare Marseille-Saint-Charles (2010) - Crédit photo : Pascal Pochard ©Sipa

Les États-Unis sont sous le choc. Hier, aux alentours de 15 heures (heure américaine), deux bombes ont explosé près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston, faisant au moins trois morts et une centaine de blessés. Acte de rébellion national contre le gouvernement Obama ? Attaques islamistes ? L’origine de l’attentat est encore inconnue, aucune hypothèse n’est écartée. Par prudence, Manuel Valls a demandé hier soir le renforcement des patrouilles en France.

Le plan Vigipirate reste au stade « rouge renforcé »

Minuit, Paris. Le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, somme les préfets et les forces de sécurité françaises de « renforcer sans délai la présence des patrouilles ». Depuis le lancement de l’intervention militaire au Mali, le 11 janvier, le plan Vigipirate est passé du « rouge » (niveau atteint en 2005) au « rouge renforcé ». Concrètement, cela signifie que la menace d’attentats sur le territoire français est probable. Le ministère précise que l’état d’alerte reste le même et que le niveau « écarlate » (stade le plus élevé) n’a pas été déclenché.

Lire aussi : Qu’implique le renforcement du plan Vigipirate ?

Avant : depuis janvier, la sécurité a été renforcée en France dans les transports en commun, les bâtiments accueillant du public et au niveau des rassemblements de personnes. Cela implique :

– un renforcement des contrôles aléatoires des bagages, avant l’accès aux trains ;

– le déploiement de patrouilles à l’intérieur des TGV ;

– 30 à 50 % des bagages transportés en cabine soumis à la fouille (transports aériens) ;

– la restriction ou l’interdiction de vastes portions de l’espace aérien ;

– la surveillance renforcée des sites industriels jugés sensibles ;

– la constitution de stocks d’eau potable ;

– la mise sous haute surveillance de la pollution de l’air, notamment dans le métro.

Depuis hier soir : les mesures restent les mêmes mais les précautions prises par les forces de sécurité vont être multipliées. Les patrouilles devraient davantage circuler dans les lieux publics, en particulier dans les gares et les aéroports.

Le ministre appelle, par ailleurs, tous les citoyens français « à faire preuve de vigilance quant à la présence de colis suspects ou de bagages abandonnés, sans céder à l’esprit de panique (…) En cas d’incident ou d’alerte, le ministère souligne l’importance de respecter strictement les consignes émises par les services de sécurité et de faire preuve de patience et de civisme ».

VIDÉO – Attentat à Boston : Manuel Valls annonce des mesures de précaution :

© RTL – Dailymotion

> Pour en savoir plus sur le plan Vigipirate, rendez-vous sur le site du ministère de la Défense.

VIDÉOS – Les images de l’attentat survenu hier à Boston :

© CBS – YouTube

Renforcement de la sécurité : qui menace la France ?

Depuis le début de l’opération Serval au Mali, des groupes de djihadistes ont proféré à plusieurs reprises des menaces à l’encontre de la France, la présentant comme un véritable ennemi.

– Aqmi :
Le 12 janvier, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) accuse la France de partir en croisade. « Cessez vos hostilités envers nous (…) vous êtes en train de creuser les tombes de vos fils avec vos propres mains », prévient l’organisation terroriste dans un message vidéo.

Rappel : Aqmi retiendrait en otage au moins neuf Européens, dont six Français. Fin mars, un porte-parole d’Al-Qaïda au Maghreb islamique assure que le Français Philippe Verdon, enlevé en novembre 2011, a été exécuté « en réponse » à la guerre menée par la France au Mali. L’information n’a pas encore été confirmée par Paris.

– Le Mujao :
Le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), dissidence d’Aqmi, a lui aussi menacé la France mi-janvier. Interrogé par l’AFP par téléphone, Abou Dardar, l’un des chefs du groupe dans le nord du Mali, aurait indiqué vouloir « frapper le cœur de la France ».

> « Il n’y a pas de menace précise concernant la France, a déclaré Manuel Valls ce matin sur RTL. Il y a des menaces depuis plusieurs mois. »

À l’heure actuelle, on ne sait toujours pas qui est à l’origine de l’attentat de Boston, ni quelles sont ses (leurs) motivations.

Cécile David