Autisme : réduction des symptômes grâce à un médicament

Une étude, publiée dans Science Translational Medicine, révèle que des chercheurs américains auraient découvert un médicament pour réduire deux des symptômes de l’autisme. Des résultats encourageants.

0
3027

Un groupe pharmaceutique américain, nommé Pfizer, a mené des études sur l’autisme très concluantes.

Ces chercheurs ont créé un médicament expérimental, avec une molécule appelée GRN-529. Cette dernière cible le glutamate, soit le principal neurotransmetteur présent dans le cerveau, et qui joue un rôle essentiel pour activer les neurones et les cellules cérébrales. Le GRN-529 agit sur un récepteur spécifique du glutamate, permettant ainsi une chute de l’action sur les neurones.

Ce médicament a donc été testé sur des souris de laboratoire, génétiquement modifiées pour présenter des symptômes similaires à ceux de l’autisme. Les rongeurs malades, tout comme les humains atteints, s’isolaient du groupe de souris et passaient beaucoup de temps à faire leur toilette.

Des résultats prometteurs

Les résultats de l’étude sont étonnants! Après avoir été traitées, les souris malades voyaient leurs deux principaux symptômes se réduire de manière significative.

« Si les défauts dans ces branchements entre les neurones ne sont pas structurels, les principaux troubles autistiques pourraient être traités avec des médicaments », explique les chercheurs.

« Les résultats de ces expérimentations sur des souris laissent penser qu’il est possible d’envisager une stratégie consistant au développement d’un seul traitement pour traiter de multiples symptômes », explique Jacqueline Crawley, de l’institut américain de la santé mentale (NIMH).

Une expérience qui pourrait redonner espoirs aux familles touchées par un cas d’autisme, car aux Etats-Unis, le nombre d’enfants atteints a augmenté de 23% de 2006 à 2008. Ces chiffres ne veulent cependant pas dire qu’il y a plus d’autistes, mais que le dépistage est plus efficace d’année en année.

Mathilde Bourge