Bébé nageur : le chlore avant 3 ans prédispose aux allergies

Le Centre de toxicologie et de pharmacologie appliquée de Louvain a réalisé une étude sur les effets du chlore sur la santé. Les résultats indiquent que s’exposer au chlore avant l’âge de trois ans augmente les risques d’allergie.

0
2317
Les bébés s'exposant régulièrement plus de 30 heures au chlore avant 3 ans ont trois fois plus de risques d'être allergiques aux acariens en grandissant. ©ThinkStock

Les médecins traitants conseillent souvent aux parents d’aller à la piscine avec leurs enfants. Les bébés nageurs seraient plus éveillés et plus détendus que les autres. Mais il faut le pratiquer avec modération selon le Centre de toxicologie et de pharmacologie appliquée de l’Université Catholique de Louvain (UCL) en Belgique.

Leur étude, publiée dans l’International Journal of Hygiene and Environmental Health, montre que les enfants de 3 ans s’exposant environ 30 heures au chlore d’une piscine ont trois fois plus de risques de développer une allergie aux acariens à partir de 7 ans. Une exposition de plus de 60 heures fait quadrupler ces risques.

Bébé nageur : des allergies détectées à cause du chlore

Selon le quotidien belge Le Soir, les chercheurs dirigés par Catherine Voisin, Antonia Sardella et Alfred Bernard, sont parvenus à ces conclusions grâce à un test unique : un stick est placé dans le nez de l’enfant, puis analysé pour déceler la présence d’anticorps réactifs aux acariens.

Des tests supplémentaires plus classiques sont ensuite réalisés pour déterminer la teneur en monoxyde d’azote exhalé, qui prédit les risques d’asthme et de rhinites allergiques chez l’enfant.

Selon la Fédération des activités aquatiques d’éveil et de loisir (FAAEL), les bébés acquièrent une certaine autonomie grâce aux jeux aquatiques. Cette pratique s’adresse aux enfants âgés entre 4 mois et 6 ans. 

> Lire aussi : Bébés chétifs : la pollution de l’air mise en cause

Charlotte Loisy