Benjamin Biolay : le nouvel hymne de la résistance

Les artistes ne sont pas là que pour vendre des produits culturels, ils font aussi passer des messages. C’est le cas de Benjamin Biolay, qui au soir des résultats des élections européennes, a composé une chanson dans une ambiance de « nausée », intitulée « Le Vol Noir ».

0
1762
Benjamin Biolay dévoile un titre intitulé Le Vol Noir ©Sipa

Benjamin Biolay est un artiste, un vrai et il tient à nous le rappeler. Le chanteur de 41 ans n’est pas seulement là pour jouer les touche-à-tout, faire salle comble et obtenir des récompenses. L’homme tient également à nous faire passer des messages, il prend position et exprime ses idées.

Une chanson inspirée du Chant des partisans

La dernière en date ? Sa « nausée » dimanche soir après les résultats des élections européennes, et la victoire du Front National. L’auteur-compositeur dévoile ce mardi 28 mai un titre sur la plateforme de musique en streaming Soundcloud intitulé Le Vol Noir. Le ton est donné, les paroles ne laissent place à aucune ambiguïté : « À vous chers disparus ce soir oh si vous aviez vu, ce vieux pays des Lumières choir et tomber sur le cul, comme une tête couronnée sous le quolibet cru. Quand le ciel tombe sur la tête, on est toujours pieds nus ».

https://soundcloud.com/benjamin-biolay/le-vol-noir

Sur fond d’arrangements amples et de voix lasse, Benjamin Biolay s’inspire du Chant des partisans, hymne de la résistance, mais sans jamais citer clairement le FN ou Marine Le Pen.

Biolay, Saez et Diam’s des artistes anti-FN ?

Benjamin Biolay n’en est pas à son coup d’essai, puisque le chanteur avait déjà créé la polémique il y a quelques mois avec sa chanson Vengeance, tirée de son dernier album, dans laquelle il évoque la mort de Jean-Pierre Stirbois, ex-numéro 2 du FN décédé dans un accident de voiture : « La vengeance est un plat qui se mange froid comme Stirbois s’est mangé son cèdre ».

Pour autant, Benjamin Biolay se défend, « je ne suis pas un militant anti-FN » et de continuer la surenchère avec le milieu politique en général : « Les pathologiques menteurs professionnels ».

Ce nouvel hymne de la résistance rappelle la chanson de Damien Saez Fils de France, que le jeune chanteur avait écrite au lendemain du 21 avril 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen avait accédé au second tour des présidentielles. Mais aussi les nombreux coups de gueule de la rappeuse Diam’s qui s’adressait directement à Marine Le Pen, dans son titre Marine, en 2007.

Voir la vidéo du titre Marine de Diam’s :

Laurie Ferrère