Bientôt un test pour diagnostiquer l’autisme avant 1 an ?

Des scientifiques américains ont identifié les gènes responsables de l'autisme. Cette découverte permettrait de mettre au point un test sanguin pour les enfants dès l'âge d'un an et d'effectuer une meilleure prise en charge.

0
1493
Un simple test sanguin pourrait suffire à détecter l'autisme avant un an. ©ThinkStock

L’autisme touche l’enfant dès le plus jeune âge. Pour le détecter le plus tôt possible, un test sanguin pourrait permettre de faire un diagnostic avant un an. Des chercheurs américains de l’Autism Centre of Excellence ont publié une étude dans l’American Journal of Human Genetics évoquant cet examen.

> Lire aussi : Autisme : l’exposition à la pollution augmenterait les risques

Autisme : les gènes responsables identifiés

Les scientifiques de l’Université de Californie ont analysé les profils génétiques de 32 enfants atteints d’autisme. Ils ont identifié plusieurs gènes responsables de ce trouble et compris comment leur association provoquait l’autisme. Quatre gènes formant une signature biologique de l’autisme chez les enfants à partir d’un an ont été identifiés.

L’un des auteurs de l’étude, Eric Courchesne, explique : « Durant les 4e, 5e et 6e semaines de grossesse, ces gènes dérèglent la production de cellules cérébrales, soit en produisant trop, soit pas assez. La façon dont elles sont connectées entre elles en serait également perturbée ».

Autisme : un test précoce pour une meilleure prise en charge

D’après le spécialiste en neurologie, il sera possible de mettre un test au point en se basant sur l’association des gènes entre eux. Une simple prise de sang sera nécessaire. On y rechercherait l’existence de mutation de ces gènes dès 1 an. Il pourrait être prêt dès l’année prochaine selon Eric Courchesne.

Cela permettrait une prise en charge anticipée des jeunes malades et de leur famille, ce qui peut considérablement améliorer ses capacités à interagir avec le monde et s’adapter. L’autisme perturbe le développement de l’enfant et ses capacité d’interactions sociales et provoquent des troubles du comportement. Jusqu’ici, aucun traitement n’a été trouvé. 30 000 enfants sont concernés en France.

> Lire aussi : VIDEO – Une fillette autiste de 3 ans peint d’incroyables tableaux impressionnistes

Thibaut Campion