Bisphénol A : confirmation du risque pour les femmes enceintes

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation confirme la dangerosité du bisphénol A pour les femmes enceintes et leur bébé. Une information relayée ce matin par Europe 1.

0
1381
Afin d'éviter d'être en contact avec du bisphénol A, il est recommandé de préférer les aliments conservés dans des bocaux ou des emballages en carton. ©Fotolia

En janvier, une étude confirmait la dangerosité du bisphénol A (BPA), révélant ses effets négatifs sur le taux de testostérone chez l’homme. Nouveau rebondissement ce mardi 9 avril. Europe 1 dévoile les résultats d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) sur le sujet : le composant est bien dangereux, en particulier pour les femmes enceintes et leur futur enfant.

Afin de parvenir à cette conclusion, l’Anses a passé au crible des centaines d’études sur le Bisphénol A.

Pour qui le Bisphénol A est-il dangereux ?

« Le BPA est dangereux à plusieurs niveaux : toutes les personnes exposées peuvent être soumises à des perturbations endocriniennes, mais plus particulièrement les personnes vulnérables et notamment l’embryon », explique sur Europe 1 le Dr Laurent Chevalier.

BPA : Quels sont les risques ?

Le Bisphénol A peut avoir, selon le degré d’exposition et les individus, des conséquences au cours de l’enfance ou à l’âge adulte. Parmi les effets identifiés : risque accru de développer un diabète et/ou un cancer du sein, d’être touché par l’obésité et/ou par une baisse de la fertilité.

Comment éviter d’être en contact avec le bisphénol A ?

Difficile, pour l’instant, de fuir le BPA. Le composant peut se trouver dans les plastiques et les appareils électroniques. Selon les études menées sur le sujet, il ne devient réellement dangereux que lorsqu’il entre en contact avec l’alimentation. Mieux vaut donc éviter, par exemple, les plats préparés à réchauffer au micro-ondes (souvent en plastique) et préférer les aliments conservés dans des bocaux ou des emballages en carton. Le bisphénol peut également se retrouver dans « certains types de bouilloires et composites dentaires », prévient le Dr Laurent Chevalier.

BPA : quelle réglementation ?

Suite à la loi du 30 juin 2010, le bisphénol A est interdit dans les contenants alimentaires à destination des bébés (c’est le cas des biberons) depuis le 1er janvier 2013. À compter du 1er janvier 2015, il sera également interdit dans les composants des emballages alimentaires.

Damien Rigat