Boissons énergisantes : deux canettes par jour, c’est trop !

Adeptes des boissons énergisantes, attention. Selon une récente étude, deux canettes par jour suffisent à multiplier les risques pour le cœur : palpitations, tachycardie…

0
922
Boissons énergisantes : pas plus de deux canettes par jour ! ©www.BillionPhotos.com / Shutterstock.com

Coup de fatigue, baisse de régime… Les boissons énergisantes peuvent aider celles et ceux qui ont un petit coup de mou. Très appréciées pour leur goût très sucré et leurs effets boostants, elles ne sont pas pour autant sans danger. Une consommation excessive peut entraîner de graves conséquences sur notre santé, notamment au niveau du cœur, alerte une étude australienne parue dans l’International Journal of Cardiology, lundi 1er février. Une personne consommant plus de deux canettes par jour risque de souffrir de palpitations cardiaques, de tachycardie et de douleurs dans la poitrine.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont interrogé des patients âgés de 13 à 40 ans, admis aux urgences de l’hôpital Lyell McEwin (Australie), entre 2014 et 2015.

Les gros consommateurs sont plus touchés par la tachycardie

Résultats ? Ils ont constaté que plus d’un tiers d’entre eux avait déjà consommé une boisson énergisante dans les 24 heures précédant leur admission. 70% des patients étaient même des consommateurs réguliers, huit d’entre eux avaient bu cinq canettes ou plus, et un en avait bu 12, avec de l’alcool.

Ces patients, pourtant en bonne santé d’après les scientifiques, ont présenté une fréquence cardiaque plus élevée que la moyenne, à savoir les personnes qui consomment moins d’une canette par jour. Et les gros consommateurs étaient plus particulièrement touchés par la tachycardie. Pour les chercheurs, une consommation a risque pour le coeur se présente à partir de deux boissons quotidiennes. 

Vigilance de mise

Ces boissons énergisantes sont pour la plupart composées de caféine, de taurine, de glucuronolactone, de vitamines ou d’extraits de plantes. Et à très haute dose ! Face à ces résultats, les chercheurs appellent à une meilleure éducation de la population sur les risques associés à une consommation excessive.

En 2013, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) avait déjà tiré la sonnette d’alarme après le décès d’une jeune femme de 16 ans. L’Anses recommande d’éviter ces boissons pendant une activité physique, de ne jamais les associer à de l’alcool, et d’une manière générale, de modérer sa consommation de caféine. « Enfants, adolescents, femmes enceintes ou allaitantes, personnes sensibles à la caféine : soyez particulièrement vigilants », préconise l’Agence. Elle rappelle enfin que les boissons énergisantes ne doivent pas être confondues avec les boissons énergétiques qui répondent à un besoin nutritionnel dans le cadre d’une activité intense, et qui peuvent donc être consommées lors d’une activité sportive.

Lire aussi :

Boisson énergisante : un poison pour les enfants ?

– Boisson énergisante et alcool : un cocktail addictif

Justine Dupuy