Breaking Bad : une fin en apothéose (garanti sans spoiler)

Breaking Bad, la série au succès fulgurant de la chaine AMC a tiré sa révérence dimanche 29 septembre aux Etats-Unis.

0
1316
Walter White, professeur de chimie devenu trafiquant de drogue devient l'anti-héros le plus populaire aux Etats-Unis. ©Capture d'écran / Youtube

Après cinq saisons de succès, les scénaristes de Breaking Bad ont mis un point final aux aventures de l’anti-héros le plus populaire du petit écran américain, Walter White, plongeant les fans entre dans un sentiment confus entre tristesse et satisfaction : « Ce moment où Breaking Bad est officiellement fini et où vous ne savez plus ce que vous allez faire de votre vie » réagissait un téléspectateur sur son compte Twitter quelques minutes après la fin de l’épisode.

Une fin parfaite

En bouclant la boucle de tous ses personnages en une heure intense et haletante, le créateur de la série, Vince Gilligan, a gagné le pari qu’il s’était fixé lors d’une conférence sur la télévision américaine : « Je suis très prudent en général sur mes prédictions quant à la réaction du public. Mais j’espère ne pas avoir complètement tort en pensant que la plupart des gens vont aimer la fin », déclarait-il.

Cette fin parfaite a réveillé la douleur des fans déçus des autres séries comme Lost, Dexter ou encore Les Sopranos. Damon Lindelof, le scénariste de Lost, a ainsi été assailli de tweets vengeurs, voire parfois insultants, enjoignant de regarder l’épisode pour apprendre comment on peut finir en apothéose une série.

Une série primée de tous les côtés

Breaking Bad qui signe son soixante-deuxième et dernier épisode du nom de « Felina », ne révèlera jamais pour autant l’identité de ce nom mystérieux. La série qui a remporté le plus prestigieux des « Oscars » de la télévision américaine aux Emmy Awards dimanche dernier pour la meilleure série dramatique offre aux fans un épisode réussi, entre violence et émotion. Un épisode d’adieu où tout est dit et qui place définitivement Breaking Bad au panthéon des séries.

Laurie Ferrère