« Burka Avenger », une super-héroïne combat l’islamisme en burqa

Après le succès du film inspiré de l'univers Marvel, une nouvelle Avenger pourrait bientôt débarquer en France. Jiya, jeune institutrice pakistanaise, combat les islamistes et les politiciens corrompus... en burqa.

0
1703
Dans "Burka Avenger", Jiya enfile une burqa la nuit venue pour défendre sa ville contre la tyrannie. ®BurkaAvenger

La nouvelle Dora l’exploratrice est un croisement entre Zorro, Black Widow et Shéhérazade. La super-héroïne venue tout droit du Pakistan a troqué le traditionnel masque et la combinaison moulante contre une burqa.

Dans le dessin-animé « Burka Avenger » (en français, Vengeresse en burqa), la jeune institutrice Jiya combat l’injustice dans la ville fictive de Halwapur. Orpheline, l’héroïne a été formée au takht kabaddi, un art martial nécessitant une paix intérieure.

Jiya : l’héroïne en burqa combattant la tyrannie

Les méchants de l’histoire sont Vadero Pajero, un homme politique corrompu détournant l’argent destiné à construire l’école, et Baba Bandook, un faux magicien. Tous deux représentent l’ignorance, la tyrannie et l’islamisme pour le créateur de la série d’animation Haroon, star de la chanson au Pakistan.

En inventant le premier show de ce type dans son pays, le chanteur ne pensait pas que cela prendrait une telle ampleur. Car « Burka Avenger » pourrait bien être diffusée dans 60 pays très prochainement. Un distributeur européen aurait demandé l’autorisation pour traduire les aventures de Jiya en 18 langues différentes, dont le français. Destinée au marché pakistanais, elle pourrait bien séduire les enfants du monde entier. Pour l’instant, 13 épisodes sont diffusés chaque semaine depuis le 28 juillet dernier sur la chaîne privée GEO Teez.

« Burka Avenger » : un jeu pour iPhone en préparation

L’équipe, composée d’un collaborateur de Disney, travaille actuellement sur l’application Apple d’un jeu inspiré de la série. Elle sera développée en 3D.

Au Pakistan, certaines féministes critiquent l’idée qu’une burka puisse donner du pouvoir aux femmes. L’accès à l’école pour les petites filles est un véritable problème dans le pays, comme le dénonce la jeune Malala ayant survécu à une agression des talibans en octobre 2012. 

> Lire aussi : Bob l’éponge est-il gay ?

VIDEO – Bande-annonce de « Burka Avenger » (en anglais)

Charlotte Loisy