Cancer du sein : l’autodépistage, comment ça marche?

Le dépistage du cancer du sein commence par l'autopalpation des seins, à la maison. Profitons de ce mois d'Octobre rose pour apprendre les bons gestes.

0
1940
Le cancer du sein se soigne neuf fois sur dix s'il est dépisté à temps. ©ShutterStock

Top départ pour la traditionnelle campagne « Octobre rose », qui mobilisera toutes les femmes pendant un mois autour du dépistage du cancer du sein. Le célèbre ruban rose rappellera à toutes l’importance de se faire examiner régulièrement. Il n’est pas nécessaire d’attendre 50 ans pour se prêter au dépistage. Le cancer du sein peut toucher des femmes plus jeunes, ayant des antécédents familiaux ou des prédispositions génétiques. Et l’on sait que « le cancer du sein se soigne dans 9 cas sur 10 s’il est détecté à temps », a rappelé mercredi la ministre de la Santé Marisol Touraine. 

Il existe des moyens médicaux pour dépister un cancer du sein, comme la mammographie. Celle-ci est d’ailleurs recommandée et prise en charge à 100 % tous les deux ans chez les femmes âgées de 50 à 74 ans. Mais le dépistage peut commencer par l’autopalpation des seins, à la maison. Et ce, dès l’âge de 20 ou 30 ans, si l’on présente un risque aggravé. Cette méthode permet parfois de détecter une anomalie, avant de se rendre chez son médecin.

L’auto-palpation des seins, en pratique

Que rechercher ? Tout comme elle surveille ses grains de beauté, une femme peut également observer sa poitrine et la palper à la recherche d’éventuelle(s) anomalie(s) : mamelon anormal, boule dure sous la peau, ride apparente, rougeurs, etc.

Quand ? La poitrine se modifiant légèrement pendant la période menstruelle, mieux vaut attendre une semaine après la fin de ses règles pour procéder à la palpation. Les femmes ayant des cycles irréguliers peuvent se fixer un moment du mois (tous les 1ers, par exemple) pour s’autodépister. Attention, il ne faut pas que ce geste devienne une obsession. L’effectuer une fois par mois environ paraît suffisant et raisonnable.

Comment ? L’association Si on se touchait, créée par une jeune femme ayant découvert « par hasard » son cancer du sein à l’âge de 19 ans, explique sur son site les différentes manières de se palper les seins. La première étape consiste à se placer devant devant une glace, les bras levés et à scruter l’apparence de sa poitrine. Seconde étape : la palpation. Les doigts tendus, il faut effectuer des mouvements circulaires ou verticaux sur le sein opposé à la main, en insistant sur la zone situé entre l’aisselle et le sein.

La palpation du sein en vidéo :

© Si on se touchait

Bien évidemment, cet autodépistage ne dispense pas d’une visite régulière chez le gynécologue. Seule la mammographie pourra dépister de petites tumeurs naissantes.

Lire aussi : Elle apprend son cancer du sein grâce à son émission de TV

Julie Toury