Cancer du sein : l’échographie, meilleur outil de dépistage que la mammographie

D'après une étude américaine parue le 22 octobre, l’échographie permettrait une meilleure détection du cancer du sein que la mammographie, chez les femmes de moins de 40 ans.

0
4148
Une étude américaine révèle les résultats prometteurs de l’échographie, semble-t-il plus performante que la mammographie dans la détection du cancer du sein.. ©ThinkStock

En plein Octobre rose – campagne d’information invitant les femmes de plus de 50 ans à se faire dépister -, une étude américaine révèle les résultats prometteurs de l’échographie, semble-t-il plus performante que la mammographie dans la détection des tumeurs cancéreuses du sein. Une information publiée le 22 octobre dans la revue American Journal of Roentgenology.

7 cancers détectés, en plus, par l’échographie

C’est la première fois depuis 10 ans que des chercheurs comparent l’utilisation de la mammographie et de l’échographie pour le dépistage du cancer du sein chez les femmes de moins de 40 ans.

1 208 femmes, âgées de 30 à 39 ans, ont passé des tests avec les deux appareils. Les échographies ont permis de détecter 22 cancers, les mammographies 14.

L’importance du dépistage

Le Dr Constance Lehman, directrice du service radiologie de la Seattle Cancer Care Alliance, précise que « l’imagerie joue un rôle important dans l’évaluation des grosseurs mammaires ». Elle poursuit en insistant sur l’importance du dépistage. Comme toutes les grosseurs ne sont pas forcément signes de cancer, « les échographies et les mammographies (…) [aident les médecins] à différencier les femmes qui ont besoin d’une biopsie de celles qui peuvent être rassurées sur le caractère bénin de leur grosseur ».

Ces résultats viennent corroborer ceux publiés dans le Journal of the Americain Medical Association, en avril dernier. Ces derniers révélaient une meilleure efficacité du dépistage du cancer du sein lorsque la mammographie était accompagnée d’une échographie ou d’un IRM (imagerie par résonance magnétique). Des nouvelles prometteuses dans la lutte contre le cancer du sein, en attendant, pourquoi pas, le soutien-gorge de First Warning Systems ou, qui sait, le remède miracle contre cette maladie, qui touche 1 femme sur 10.

Cécile David