Cancer du sein : les traitements contre l’hypertension augmenteraient les risques

Quel rapport entre le cancer du sein et l'hypertension ? D'après des scientifiques américains, l'un des traitements utilisés contre cette dernière pourrait multiplier par 2,5 les risques de développer une tumeur à la poitrine.

0
6574
Les risques de cancer du sein seraient multipliés par 2,5 avec la prise d'inhibiteurs calciques pour traiter l'hypertension. ©ThinkStock

L’un des traitements les plus utilisés contre l’hypertension pourrait multiplier par 2,5 le risque de développer un cancer du sein non invasif. C’est en tout cas ce qu’affirme une équipe du Centre de recherche contre le cancer de Seattle.

> Lire aussi : Du poisson gras pour limiter les risques de cancer du sein 

Cancer du sein : les dangers des longs traitements contre l’hypertension

Publiée le 5 août dernier dans le Jama Internal Medicine, l’étude a comparé 1 900 femmes ménopausées atteintes du cancer et 900 femmes témoins. L’augmentation des chances de développer un cancer a été observée chez celles prenant un inhibiteur calcique (almodipine, lercanidipine…) comme médicament anti-hypertenseur durant 10 ans ou plus.

Cela concerne tous les traitements de la classe des inhibiteurs calciques. Selon le Comité français de lutte contre l’hypertension, entre 18 et 25 % des Françaises hypertendues en consommaient chaque jour en 2011. Les traitements de courte durée et les autres classes de médicaments traitant l’hypertension ne présentent aucun risque pour le cancer du sein.

Inhibiteurs calciques et cancer : une piste à creuser

Les médecins ignorent comment les inhibiteurs calciques peuvent agir sur le cancer du sein mais encouragent les chercheurs à étudier la chose. Dans l’éditorial de l’étude, le Pr Patricia Coogan, épidémiologiste à l’Université de Boston, affirme qu’il est « important de répliquer ces résultats dans d’autres études, car les inhibiteurs calciques sont largement prescrits et constitueraient donc un facteur de risque de cancer du sein modifiable majeur ».

Le cancer du sein est le plus meurtrier pour les femmes françaises selon un rapport de l’Institut national du cancer, avec 11 866 décès par an.

> Lire aussi : iKnife, le bistouri intelligent qui détecte les tumeurs

 

Thibaut Campion