Cancer : les Français croient aux vertus du yoga

D’après un sondage réalisé par l’Institut Curie, près de deux tiers des Français pensent que le yoga, l’hypnose et la sophrologie peuvent être un plus considérable pour les personnes atteintes d’un cancer.

0
3246
Les personnes atteintes d’un cancer peuvent bénéficier de séances de yoga, de sophrologie ou d'hypnose en complément d’un traitement médical, afin d’atténuer les effets secondaires de certains traitements et d’améliorer leur bien-être. ©ThinkStock

Bien-être renforcé, diminution des effets secondaires liés aux traitements… le yoga, la sophrologie et l’hypnose jouissent d’une bonne image en France dans la lutte contre le cancer. Selon un sondage Viavoice* réalisé pour l’Institut Curie dans le cadre du Baromètre cancer 2013, la majorité des Français estime que les pratiques complémentaires – yoga en tête – représentent une véritable aide pour les malades.

Cancer : le yoga et le suivi psychologique plébiscités par les Français

63 % des Français pensent que le yoga, l’hypnose ou la sophrologie sont un plus pour les personnes atteintes d’un cancer. Les malades peuvent en effet bénéficier de ces activités, en complément d’un traitement médical, afin d’atténuer les effets secondaires de certains médicaments et de la chimiothérapie mais aussi d’améliorer leur bien-être. Ces approches séduiraient davantage les femmes que les hommes : 69 % d’entre elles auraient exprimé un avis favorable à leur propos, contre 57 % des hommes.

> Lire aussi : Le sport, efficace contre le cancer de la prostate

Autre constat : la majorité des sondés (59 %) estime que l’accompagnement psychologique des patients est un élément très important. Un avis largement partagé par les femmes (62 % de suffrages favorables) et les jeunes (70 %). Pourtant, seul un patient sur dix seraient suivis en psycho-oncologie.

De manière générale, les Français seraient plutôt optimistes quant à l’avancée de la médecine dans la lutte contre le cancer. Les deux tiers des sondés pensent que la maladie se guérit de mieux en mieux.

> Lire aussi : Cancer – le taux de survie des patients s’améliore

* L’enquête a été réalisée par téléphone entre le 8 juin et le 3 août 2013, auprès d’un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Cécile David