Cancer Sutra : le dépistage version érotique

L'association Stupid Cancer lance le site Cancer Sutra, une version détournée du très célèbre Kamasutra. Le but : inciter la population à se faire dépister tout en prenant du plaisir. Un concept très prometteur.

0
1747
Le Cancer Sutra invite a repérer les premiers signes d'un éventuel cancer pour encourager au dépistage. - crédit photo : Stupid Cancer ©ShutterStock

Connaissez-vous le Cancer Sutra ? Inspiré du Kamasutra, ce nouveau site (en anglais) vient d’être lancé par l’association américaine de lutte contre le cancer Stupid Cancer et l’agence de publicité The Bull-White House afin de sensibiliser les jeunes à la maladie. Plutôt bien vu.

Cancer Sutra : envie de tester l’« Amorous anal-yst » ?

Le recueil original présente en dessins différentes figures sexuelles, sa version 2015 le détourne en affichant des positions originales pour rompre les tabous et encourager la population au dépistage. Les lecteurs sont ainsi invités à tester l’« Amorous anal-yst » (« l’anal-yste amoureux »), l’« Inspect-a-pect » (« l’inspecteur de pecs ») ou les « Triple-X-Ray » (« Rayons XXX ») afin d’identifier en quelques gestes les premiers signes d’un cancer de la prostate, du sein, de la peau ou autre. Chaque mouvement est ainsi relié à un type de cancer.

Comme son aîné, il n’y a aucune vulgarité. Les personnages sont dessinés de manière très schématique et avec des couleurs acidulées, accompagnés par une petite note humoristique.

Cancer Sutra : se faire dépister tout en ayant du plaisir

Bien entendu, ce petit « jeu » n’a aucune valeur médicale. Il a simplement pour but de s’interroger sur la maladie mais aussi « d’extraire la lutte contre le cancer et la prévention de leur cercle fermé, tout en ayant du plaisir (…) », peut-on lire sur le site. Ces caresses sensuelles permettent, par exemple, de repérer une grosseur anormale sur un sein ou un grain de beauté un peu trop volumineux et d’encourager ainsi au dépistage.

Plus le cancer est diagnostiqué tôt, plus les chances de guérison sont importantes, rappelle l’association. Cette campagne vise en particulier les jeunes adultes. Les moins de 35 ans ne se sentent en effet pas forcément concernés par ce mal, qui peut pourtant se manifester à n’importe quel âge.

Selon le dernier rapport de l’Institut national du cancer (janvier 2015), 355 000 nouveaux cas de cancers ont été détectés en France en 2012.

Lire aussi :

Lutte contre le cancer : un clip étonnant (vidéo)

Analysez votre haleine pour détecter un cancer

Cécile David