Cannabis thérapeutique : l’Allemagne joue le cas par cas

Le Tribunal administratif de Cologne autorise trois patients souffrant de douleurs chroniques à cultiver des plants chez eux. Deux autres ayant fait leur demande ont été déboutés.

0
1748
Les prix élevés des traitements et le non-remboursement par la Sécurité sociale poussent certains patients à faire cette demande d'autorisation de production. ©ShutterStock

Alors que le Sativex, médicament à base de cannabis devrait être commercialisé en France à partir de 2015, une décision du tribunal de Cologne, en Allemagne, relance le débat sur le cannabis thérapeutique en Europe.

200 personnes bénéficient de cette autorisation

Mardi 22 juillet, le Tribunal administratif de Cologne a autorisé trois patients souffrant de douleurs chroniques à cultiver des plants chez eux. Deux autres patients, qui avaient également fait la demande, ont été déboutés. Alors qu’en Allemagne trois médicaments à base THC sont autorisés, les prix élevés des traitements et le non-remboursement par la Sécurité sociale poussent certains patients à faire cette demande d’autorisation de production.

Les magistrats ont donc étudié les dossiers au cas par cas. Ainsi, ils ont justifié le rejet des deux autres dossiers pour l’« absence de garantie qu’aucun tiers n’ait accès aux plants cultivés », pour le premier, et que le « patient n’a[it] pas épuisé les alternatives thérapeutiques », pour le second. La justice allemande a également explicité qu’à l’avenir, toute future autorisation devra être accordée après un examen minutieux du dossier, et uniquement au cas par cas.

Le cannabis soulage de nombreux maux

Aujourd’hui en Allemagne, on compte environ deux cents personnes qui bénéficient de cette autorisation.

Les patients déboutés ont quant à eux un mois pour faire appel devant la Cour administrative de Münster. Cette nouvelle autorisation relance donc le débat de l’évolution de l’usage thérapeutique du cannabis en Europe, qui soulage notamment les patients souffrant de cancer, de la sclérose en plaque, de la maladie de Parkinson, du Sida, de glaucome et de l’hépatite C.

Sur le même sujet

Lire aussi : Cannabis : le Sativex autorisé en France

Lire aussi : Un myopathe condamné pour usage thérapeutique de cannabis

Laurie Ferrère