Cat Street View : l’appli pour visiter le Japon dans la peau d’un chat

Afin de promouvoir le tourisme local, la préfecture d’Hiroshima s’est inspirée du service de Google Maps pour lancer Cat Street View. Une application qui permet aux internautes de visiter la ville d’Onomichi à hauteur de chat.

0
1183
Cat Street View : l’appli pour visiter le japon dans la peau d’un chat ©Capture d'écran

Ce n’est pas nouveau, les internautes raffolent des chats. Et ce n’est pas les millions de vues des vidéos de matous sur la toile qui en diront le contraire. Face à cette passion démesurée pour les chats, la préfecture d’Hiroshima a eu la bonne idée de créer l’application Cat Street View qui permet d’explorer dans la peau d’un chat certaines rues de la ville d’Onomichi, une commune située dans le sud du Japon et célèbre pour son importante population de félins. Elle est également connue pour son musée dédié aux maneki-neka, ces statues de chats porte-bonheur qui agitent la patte.

« Regarder la ville d’une manière différente »

Selon l’office du tourisme interrogé par le Wall Street Journal, l’objectif est de proposer « une manière différente de regarder la ville et offrir une vue sur les rues qui n’était pas disponible avant ».

Sur l’application, l’expérience est toutefois très étrange. Ainsi, les utilisateurs se retrouvent à 25 centimètres du sol. Ils peuvent également croiser d’autres congénères à quatre pattes, les 11 chats emblématiques d’Onomichi. La mairie a prévu d’ajouter de nouveaux lieux à visiter sur le Cat Street View d’ici octobre avec un accès au temple traditionnel Misode Shrine, par exemple.

Le Google Maps des chats rencontre un franc succès puisque l’application a été partagée sur le réseau social Facebook pas moins de 10 000 fois. Seul bémol, le site est en japonais. Ne reste plus qu’à apprendre quelques bases de la langue nippone pour vous balader comme un matou.

En France, il est déjà possible de visiter les rues de la capitale à travers les yeux d’un chat mais aussi d’un chien ou encore d’une abeille grâce à l’application « All Eyes on Paris ». 

Pour vous promener dans les rues d’Onomichi, c’est ici.

Lire aussi : La BBC lance une application pour suivre la vie des chats

Marine Vautrin