Ce que change le Brexit en 2021

0
356
Brexit et changement avec les ressortissants Français
Dès le 1er octobre 2021, il faudra obligatoirement présenter un passeport. Pour les candidats souhaitant travailler au Royaume-Uni, un visa de travail, soumis à un système de points, sera désormais exigé. Shutterstock ID 1885531630; Nom magazine: RŽponse ˆ tout !; NumŽro du magazine: site fŽvrier 2021; Client/Licensee: fleurus presse

Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni est sorti de l’union Européenne. Quelles sont les conséquences pour les citoyens ?

Le 24 décembre 2020, le Royaume-Uni et l’Union européenne ont trouvé un accord post-Brexit. Cela leur a permis d’éviter un « no deal » aux conséquences dramatiques. Ce départ entraîne de nombreux changements dans les relations commerciales mais aussi pour la résidence et la circulation des citoyens européens

Les documents à présenter pour passer la frontière franco-britannique 

Jusqu’au 1er octobre 2021, vous pouvez continuer à voyager muni de la carte nationale d’identité ou de votre passeport en cours de validité. Après le 1er octobre, les Français devront obligatoirement présenter un passeport.

Si sa durée n’excède pas six mois, les citoyens français n’auront pas besoin d’un visa pour une visite au Royaume-Uni. Pour les visites professionnelles, formations, conférences, séminaires et les workshops de courte durée, idem. Mais si vous vous rendez au Royaume-Uni, pour exercer une activité professionnelle , un titre de séjour sera obligatoire. Idem, pour un séjour de plus de six mois

Les Britanniques devront se munir d’un passeport en cours de validité. De plus, ils auront besoin d’une attestation d’assurance santé. Elle devra prouver que leurs dépenses médicales sont couvertes pendant leur séjour en France.

 Un statut pour les expatriés français

Si vous êtes Français ou Européen, vous devrez suivre un dispositif spécial pour obtenir le statut de résident. Mais, vous devez être installé au Royaume-Uni, avant le 31 décembre 2020. C’est un système à points basé sur plusieurs critères. Ces derniers décideront si vous pouvez rester ou non.

Pour obtenir un visa valable cinq ans, vous devrez avoir une proposition d’emploi. L’entreprise doit avoir l’autorisation du Ministère de l’Intérieur britannique. Par ailleurs, le salaire doit s’élever à plus de 26.500 livres (22.930 euros) par an.

Etudier au Royaume Uni

Avec le Brexit, le Royaume-Uni a décidé de quitter le programme d’échange universitaire Erasmus. Or, 32.000 étudiants européens allaient habituellement étudier chaque année Outre Manche.

Pour les étudiants qui ont déjà commencé leur cursus dans un établissement britannique, ils pourront continuer à suivre leurs cours. Par ailleurs, ils devront obtenir un statut particulier, appelé « pre-settled » ou « settlement scheme for EU citizens ».

Après le 1er janvier 221, ils devront obtenir un visa étudiant. Le montant de ce visa s’élèvera à 390 euros pour une période supérieure à 6 mois. Par ailleurs, ils devront payer 557 euros pour bénéficier du service de santé publique sous certaines conditions. En outre, pour être accepté dans un établissement, ils devront parler, lire et comprendre l’anglais. Et ce n’est pas tout, ils devront pouvoir financer leur séjour.