Cécile Duflot favorable à la dépénalisation du cannabis, le gouvernement en pétard

Ce matin sur BFM-TV et RMC, Cécile Duflot a endossé à la fois la casquette de ministre du Logement et de l’Egalité des territoires et de secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts. Elle s’est ainsi prononcée en faveur de la dépénalisation du cannabis.

0
2414
Cécile Duflot favorable à la dépénalisation du cannabis, le gouvernement en pétard ©ThinkStock

L’interview de Cécile Duflot ce matin sur RMC et BFM-TV n’est pas prête de passer inaperçue. Les propos de la jeune ministre ont d’ailleurs déjà fait le tour du web. La ministre interrogée sur le cannabis a préféré répondre en qualité de secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts. Elle s’est alors prononcée en faveur de la dépénalisation du cannabis.

Un statut du cannabis similaire à celui de l’alcool pour Cécile Duflot

La secrétaire nationale des écologistes a défendu fermement sa position. Selon elle, cela permettrait de pouvoir lutter plus efficacement contre les effets de cette drogue notamment chez les jeunes. Cécile Duflot explique que son but est non seulement de faire baisser voire supprimer le trafic et la violence que cela engendre mais aussi mettre en place une vraie politique de santé publique.

Pour elle, la solution est d’assimiler le cannabis à l’alcool ou au tabac avec ue politique de santé publique et des campagnes de prévention.

La position de Cécile Duflot nuit à la cohésion affichée du gouvernement

Durant la campagne présidentielle, François Hollande avait été clair à ce sujet. Il s’était vivement opposé à tout assouplissement de la législation sur le cannabis. Cela doit rester et restera un interdit pour le Président. Il avait ensuite exhorté son gouvernement à suivre cette voie. Si tous les ministres ne l’entendent pas de cette oreille, ils suivent tous l’avis du chef de l’état.

Cécile Duflot marquerait-elle alors son premier faux pas de ministre ?

La jeune ministre a répondu à la question en précisant clairement qu’elle s’exprimait en tant que secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts et non en tant que ministre du gouvernement Ayrault. Elle a d’ailleurs parfaitement reconnu que la position de son parti politique n’était pas celle retenue par le gouvernement.

A l’approche des élections législatives, Cécile Duflot a-t-elle juste été maladroite ou profite-t-elle de sa médiatisation pour faire passer les messages propres à sa couleur politique ?

Anne-Ségolène Brun