Ces Français qui se sentent seuls

La solitude touche 12 % des Français en 2013. Une enquête de la Fondation de France nous révèle qui ils sont...

0
1284
6 % des 18-29 ans se sentent seuls. ©ThinkStock

« Douce absence de regards ». La définition de la solitude, que donne l’écrivain Milan Kundera dans L’immortalité, parle à plusieurs millions de personnes en France. Selon une enquête* de la Fondation de France, publiée mercredi 26 juin, 12 % des Français de plus de 18 ans se sentent seuls. Depuis le dernier état des lieux, réalisé en 2010, on compte 1 million de personnes isolées supplémentaires. Mais qu’est-ce que précisément la solitude ? Un individu se sent seul lorsqu’il n’a « pas ou peu de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité » (familial, professionnel, amical, affinitaire ou voisinage). Et triste nouveauté : pour la première fois, ce phénomène touche les jeunes…

> Lire aussi : La solitude, aussi néfaste que la cigarette et l’obésité

6 % des jeunes Français se sentent isolés

C’est l’un des principaux enseignements de cette enquête. La solitude se répand désormais chez les 18-29 ans (6 %), une tranche d’âge jusque-là épargnée. Elle a même doublé, en trois ans, chez les moins de 40 ans ! En cause, notamment, la difficulté à trouver un emploi et à le garder.

De même, de plus en plus de personnes âgées de plus de 75 ans perdent leurs contacts. En 2010, elles étaient « seulement » 16 % à se sentir seules ; elles sont aujourd’hui 24 %. Le relâchement des liens familiaux, l’augmentation du nombre d’individus en situation de handicap et la baisse des activités associatives apparaissent comme les premières pistes d’explication.

1 Français sur 4 n’a pas de vrais amis

Dans la population générale, en 2013, 27 % des Français ne disposent que d’un seul réseau de sociabilité (contre 23 % en 2010), et 37 % (31 % en 2010) côtoient peu ou pas leurs voisins. Plus inquiétant, puisqu’il s’agit de valeurs « sûres », 39 % (33 % en 2010) n’ont pas de liens soutenus avec leur famille et 25 % (21 % en 2010) ne possèdent pas de réseau amical actif.

* enquête réalisée par l’institut TMO régions par téléphone, du 7 janvier au 26 février, auprès de 5 000 personnes âgées de 18 ans et plus

Thomas Levy