Changement d’heure : attention à la crise cardiaque

Les études nous révèlent parfois des faits étonnants. Comme celui de l’augmentation des crises cardiaques le lundi suivant le passage à l’heure d’été.

0
2385
Même si aucune explication précise n'a été donnée à ce phénomène, les chercheurs avancent l'hypothèse de plusieurs facteurs cumulés. ©ThinkStock

Les scientifiques ne sont pas à court d’idées sur les études à mener. La dernière en date révèle pourtant un fait étonnant. À en croire les Américains, le passage à l’heure d’été serait dangereux pour la santé. Selon une étude américaine publiée samedi 29 mars, le nombre de crises cardiaques augmente de 25 % aux États-Unis le lundi suivant le passage à l’heure d’été par rapport aux autres lundis de l’année.

L’inverse produit également

Cette étude, publiée dans la revue Open Heart, précise que le phénomène persiste même lorsque l’on prend en compte les facteurs saisonniers. Plus étrange encore, le mardi suivant le passage à l’heure d’hiver, le nombre de crises cardiaques chute de 21 %.

Le Dr Amneet Sandhu, cardiologue de l’Université du Colorado à Denver et auteur de l’étude explique que « même si le nombre total de crises cardiaque ne change pas la semaine après le passage à l’heure d’été, ces incidents sont beaucoup plus fréquents le lundi après le week-end du changement d’heure, avant de diminuer au cours des jours suivants ».

En cause, une combinaison de facteurs

Même si aucune explication précise n’a été donnée à ce phénomène, les chercheurs avancent l’hypothèse de plusieurs facteurs cumulés comme le stress et les changements dans le cycle du sommeil. « Il s’agit peut-être d’une combinaison de facteurs, dont le stress suscité par le fait de commencer une nouvelle semaine de travail combiné à des changements dans le cycle du sommeil » avance le Dr Sandhu.

À défaut de comprendre ce phénomène, le cardiologue avance que cette observation pourrait servir à mieux mobiliser le personnel hospitalier : « Si nous pouvons déterminer les jours quand se produisent des crises cardiaques, on peut se préparer à prodiguer des meilleurs soins aux malades ».

Sur le même sujet :

Lire aussi : Passage à l’heure d’hiver : quels effets sur notre quotidien ?

Lire aussi : Passage à l’heure d’hiver : comment les travailleurs de nuit s’organisent-ils ?

Lire aussi : L’iWatch : détecteur de crise cardiaque ?

Laurie Ferrère