Charte de la laïcité : les 15 commandements de Vincent Peillon

Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, vient de dévoiler « la première charte de la laïcité à l’école ». Le document, qui comprend 15 articles, sera affiché dans les établissements scolaires publics, du primaire au lycée.

0
9837
Affichée dans tous les établissements scolaires publics, la charte de la laïcité présentée par Vincent Peillon sera accompagnée d’un drapeau tricolore et de la devise républicaine. ©Sipa

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. » C’est ainsi que débute l’article 1 de la charte de la laïcité, présentée ce lundi 9 septembre par le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon. Ce document, inédit, sera affiché dans tous les établissements scolaires publics, du primaire au lycée, accompagné d’un drapeau tricolore et de la devise républicaine (Liberté, Égalité, Fraternité).

Charte de la laïcité : Peillon veut « rassembler les enfants de la France »

La charte comprend 15 articles. Ils ont été rédigés par six experts sélectionnés par le ministère de l’Éducation dans le but de faire comprendre aux enfants le principe de la laïcité et ses fondements. Le ministre ne se positionne pas sur le port du voile et autres sujets sensibles. Son objectif n’est pas de proposer de nouvelles mesures mais simplement de renforcer la communication sur le sujet pour « rassembler les enfants de la France ». En complément du texte, un kit pédagogique va être transmis aux enseignants. Une première étape avant le retour des cours de morale laïque, annoncé pour 2015 par le ministère.

> Lire aussi : À quoi ressembleront les cours de morale laïque, proposés par Peillon ?

Ce principe de la charte de la laïcité n’est pas une première. En mai 2007, Dominique de Villepin – alors Premier ministre – avait mis en place le même type de document dans les services publics. Pourquoi une nouvelle charte ? « Même si la laïcité est dans l’ensemble plutôt bien respectée à l’école, il est toujours utile d’en préciser les bases, estime Martine Cerf, la co-directrice du Dictionnaire de la laïcité (Le Parisien). Mais ce serait une illusion de croire qu’on peut en finir avec la question. C’est un débat permanent. »

À peine dévoilée, la charte de Vincent Peillon fait déjà l’objet de critiques. Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, craint une nouvelle stigmatisation des musulmans. « Cette charte met toutes les religions sur un pied d’égalité, mais pas dans la sphère publique, lui a répondu le ministre, interrogé par BFM TV. [Cette charte] c’est le respect de chacun. »

> Lire aussi : Éducation – quels changements pour la rentrée 2013 ?

La charte de la laïcité :

Cécile David