Chasse au plastique à usage unique en 2021

0
158
chasse au plastique à usage unique
À compter du 1er janvier 2021, la vente de certains produits en plastique à usage unique est progressivement interdite après écoulement des stocks commandés en 2021. Shutterstock ID 1907939536; Nom magazine: RŽponse ˆ tout !; NumŽro du magazine: site fŽvrier 2021; Client/Licensee: fleurus presse

Afin de limiter notre impact sur l’environnement, la loi anti-gaspillage * a pris de nombreuses mesures dont certaines sont entrées en vigueur le 1er janvier 2021.

** loi n° 2020-105 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire

Chasse au plastique

Le plastique est un véritable fléau pour notre planète. Pourtant, 10 tonnes de plastique sont produits chaque seconde dans le monde. Au final, on produit 300 millions de tonnes par an ! Des chiffres à faire frémir ! Ainsi, selon WWF, 8 millions de tonnes de plastique finissent chaque année dans les océans.

Après l’interdiction des pailles et de la vaisselle en plastique, la chasse au plastique continue. Ainsi, le gouvernement a pris des mesures pour sauver notre planète. Un décret n° 2020-1828 du 31 décembre 2020 précise les conditions d’interdiction.

Produits à usage unique interdits

Depuis le 1er janvier 2021, la vente et la mise à disposition de certains produits en plastique est progressivement interdite. En effet, on peut liquider les stocks commandés avant 2021 et au plus tard le 1er juillet 2021. Ce sont:

– tous les couverts, hormis ceux utilisés dans les établissements pénitentiaires, les établissements de santé et dans le transport aérien, ferroviaire et maritime et les ustensiles de dosage de produits non alimentaires, qui bénéficient d’un délai jusqu’au 3 juillet 2021 ;

– assiettes jetables cartonnées comportant un film plastique et des assiettes en plastique compostable ;

  • – boîtes en polystyrène expansé pour la nourriture à emporter ou à consommer sur le lieu de vente ;

– gobelets même compostables, notamment ceux en polystyrène expansé ;

– couvercles et bouchons pour boissons ;

– pailles, à l’exception de celles destinées pour des fins médicales ;

– touillettes pour boissons ;

– bouteilles d’eau mises à disposition gratuitement dans les lieux recevant du public et dans le cadre professionnel, ou distribuées lors d’événements festifs, sportifs ou culturels ;

– pics à steak ;

– confettis et des paillettes ;

– tiges de ballons de baudruche ;

– de tous les objets en plastique oxodégradable (matière plastique renfermant des additifs qui conduisent à la fragmentation de la matière plastique en micro-fragments ou à une décomposition chimique sous l’effet de l’oxydation).

Prospectus interdits

Depuis le 1er janvier, il est interdit de déposer des imprimés qui ne vous sont pas adressés. Toutefois, vous devez coller la mention « Stop pub » sur votre boîte aux lettres.

Ainsi, en cas de non-respect de ces dispositions, les enseignes concernées risquent une contravention. Ces dernières peuvent s’élever jusqu’à 1 500 € (3 000 € en cas de récidive). Il suffit d’avertir une association de consommateurs.

Par Carole Caillaud