Cigarette électronique : l’OMS s’inquiète pour les mineurs

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande d'interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs. L'instance se préoccupe des effets du produit sur la santé, en particulier chez les adolescents et les femmes enceintes.

0
939
« Les preuves montrent [que les cigarettes électroniques n'émettent pas] de la simple vapeur d'eau », assure l'OMS. ©ShutterStock

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est inquiète. Elle met en garde sur les conséquences, à long terme, de la cigarette électronique sur l’organisme des « enfants, adolescents, femmes enceintes et femmes en âge de procréer ». Par mesure de précaution, elle conseille d’interdire la vente d’e-cigarettes aux mineurs et son utilisation dans les espaces publics fermés. Pour les experts, leur consommation poserait de « graves menaces » pour la santé des jeunes et des fœtus.

E-cigarette : des effets sur le développement du cerveau

« Les preuves montrent [que les cigarettes électroniques n’émettent pas] de la simple vapeur d’eau », comme l’assurent pourtant certains fabricants, affirme l’OMS dans un document diffusé ce mardi 26 août. Des preuves suffisantes pour avertir les «  enfants, adolescents, femmes enceintes et femmes en âge de procréer » des effets que peut produire le gadget sur « le développement du cerveau ».

Cette alerte est lancée par l’OMS quelques semaines avant la sixième session de la Conférence des parties à la convention-cadre de l’institution pur la lutte antitabac, qui se tiendra du 13 au 18 octobre à Moscou.

Lire aussi :

Les adolescents fument moins et apprécient l’e-cigarette

Arrêt du tabac : la cigarette électronique, un vrai allié ?

Damien Rigat