Cigarettes : vers une hausse importante du prix du paquet ?

Ce jeudi, la Cour des comptes présente un rapport sur les dix années de politique de santé publique concernant la lutte contre le tabagisme. Bilan : les Français n’ont pas réduit leur consommation de tabac. Elle suggère une nouvelle hausse du prix des paquets.

0
2635
La Cour des comptes recommande une hausse des prix des paquets de cigarettes et une sensibilisation plus sérieuse des plus jeunes. ©ThinkStock

Malgré les mesures prises depuis 10 ans par le gouvernement en matière de lutte anti-tabac, les fumeurs sont toujours aussi nombreux en France. C’est ce que constate la Cour des comptes dans un rapport présenté ce jeudi, et diffusé en partie ce matin par Europe 1. Conclusion : elle recommande une hausse des prix du paquet et une sensibilisation plus sérieuse des plus jeunes.

Lutte anti-tabac : depuis 2003, différentes mesures ont été prises…

73 000 personnes décèdent chaque année en France des suites du tabagisme. Les gouvernements ne sont pourtant pas restés inactifs. Lorsque Jacques Chirac était à la tête du pays, les prix du tabac ont augmenté de façon régulière et, depuis 2008 la cigarette est devenue interdite dans les lieux publics. Autre mesure : l’interdiction de la vente de tabac aux mineurs, depuis 2009.

Une hausse des prix du tabac réduit-elle vraiment la consommation de cigarettes ? Selon les chiffres diffusés par l’Insee, oui. En effet, lorsque les prix du paquet ont augmenté d’environ 40 % entre 2002 et 2004, le nombre de fumeurs a baissé, passant de 33 % de la population française en 2000 à 27,1 % en 2005. Soit une baisse des ventes des paquets d’environ 30 %.

Lutte anti-tabac : la Cour des Comptes veut passer à la vitesse supérieure

La Cour des comptes reconnaît l’utilité de ces différentes mesures mais rapporte qu’elles ne sont « pas toujours efficaces », en raison d’un manque de moyens financiers. Ainsi, le budget de l’État en matière de lutte anti-tabac serait 100 fois moins important que celui de la prévention routière. Or, selon l’instance de contrôle, la cigarette est responsable de 23 fois plus de décès.

Pour la Cour des comptes, il faut passer à la vitesse supérieure en sensibilisation davantage les plus jeunes aux dangers du tabac et en augmentant de façon significative les prix des paquets. Cela permettrait d’obtenir des résultats efficaces, en peu de temps. Elle recommande, par ailleurs, la mise en place de « vraies sanctions » en cas de non-respect de la loi interdisant la vente de tabac aux moins de 18 ans. Autre proposition : une présentation plus discrète des paquets de cigarettes chez les buralistes.

Lire aussi : Lutte anti-tabac, ce qui va changer

L’instance de contrôle souhaite que l’ensemble des acteurs de la lutte anti-tabac, tels que le ministère de la Santé et les associations, soient regroupés en une seule autorité afin d’améliorer leurs performances.

Cécile David