Circulation: pistes cyclables à Paris à l’heure des embouteillages

0
173
A l'heure des embouteillages de vélo. Shutterstock ID 718250065; Nom magazine: RŽponse ˆ tout !; NumŽro du magazine: site septembre 2020; Client/Licensee: Fleurus Presse

Les embouteillages de vélos à Paris de sont de plus en plus nombreux et avec eux, les incivilités.  Les autorités publiques doivent encadrer ce nouveau phénomène lors des « Etats Généraux du stationnement et de la mobilité » en octobre. Affaire à suivre.

Qui l’eut cru? Des embouteillages sur les pistes cyclables à Paris. On peut dire que ça c’est fait! Rien de surprenant si l’on s’en tient au chiffre annoncé par le quotidien Le Parisien. Le nombre de déplacements à vélo a bondi de 70% en un an. Si vous pouviez réaliser de confortables économies en supprimant les coûts du stationnement, les prix du carburant, l’entretien du véhicule, et par la même occasion éviter les embouteillages en voiture, le vélo avait la réponse à tout!. Aujourd’hui rien n’est moins sûr. Et avec ce bond a augmenté significativement la hausse des incivilités. Il suffit d’observer à Paris le comportement des cyclistes. 9 vélos sur 10 ne s’arrêtent pas, que le feu soit vert ou rouge et tout cela se passe dans l’indifférence générale, excepté celle des conducteurs de voitures et des piétons tétanisés.

A quand le code de la rue?

Qu’on se le dise la petite Reine est le moyen de transport le plus plébiscités par les Français pour se déplacer et c’est confirmé par une récente étude de Vélo et Territoires, réalisée en lien avec le Ministère de la transition écologique et solidaire du 02 septembre. Quoi qu’il en soit, des questions notamment en termes de sécurité  concernant l’organisation de l’espace public se posent. Pourquoi les cyclistes ne s’arrêtent-ils pas aux feux rouges  au risque de renverser des piétons ou de provoquer des accidents? Ici ou là, des associations d’automobilistes regrettent de voir leur espace, grignotée par les deux roues. Le Ministère des Transports en lien avec le Ministère de la Transition écologique a d’ores et déjà annoncé la volonté de créer un véritable « Code de la Rue ».  Pour cela, il faudra attendre la fin du mois d’octobre, période à laquelle des « Etats Généraux du stationnement et de la mobilité » seront organisés.

Des voitures persona non grata à Paris

A Paris,  l’écologiste David Belliard, rallié à Anne Hidalgo entre les deux tours, est désormais en charge de cette thématique clé dans la capitale et pour lui, cela ne fait aucun doute, Paris est encore trop fait pour la voiture. Pour cela, il veut frapper fort  et reconquérir des espaces dédiés à la voiture individuelle pour les attribuer à d’autres usages. Il entend supprimer 60.000 places de stationnement en surface très rapidement. Quid des stationnements en sous sol et leurs prix ? D’ici quelques semaines, automne et hiver se succèderont avec le froid, neige et verglas, la petite reine risque de prendre froid.