Commande d’un paquebot : les chantiers navals de Saint-Nazaire renaissent !

Sur la pente descente depuis plusieurs années, les chantiers navals de Saint-Nazaire connaissent un nouveau souffle depuis jeudi. Royal Caribbean International leur a commandé la construction d’un paquebot géant.

0
3018
Les chantiers navals STX France doivent concevoir, d'ici mi-2016, le troisième modèle des Oasis, l’un des plus imposants navires existants. Crédit photo : JS Evrard ©Sipa

Depuis presque deux ans, les commandes importantes n’étaient plus qu’un souvenir pour les chantiers navals STX France de Saint-Nazare. Bonne nouvelle : jeudi, ils ont signé avec l’américain Royal Caribbean International (RCI). Mission : construire un paquebot géant d’ici mi-2016. Le vent tourne enfin pour l’entreprise ligérienne.

Paquebot géant : STX France bat son concurrent finlandais

« Géant » n’est pas une exagération. Les Français de STX doivent en effet concevoir le troisième modèle des Oasis, l’un des plus imposants navires existants. Ils ont ainsi vaincu leur concurrent finlandais (chantiers STX de Tuku) auxquels ils étaient opposés pour ce projet. Ils pourraient même construire la quatrième version des Oasis puisqu’une option a été posée.

Par le passé, les chantiers de Saint-Nazaire avaient déjà conçu une dizaine de navire pour RCI (années 1980 et 1990). Ce nouvel accord est bien le signe d’une renaissance pour l’entreprise française.

Commande d’un paquebot : renaissance pour les chantiers de Saint-Nazaire !

Tout au long de leur existence, les chantiers ont signés des commandes historiques, comme le Normandie (1935), le transatlantique France (1960) ou encore le célèbre Queen Mary 2 (2002). Mais la crise financière de 2008 est venue enrayer le mécanisme de l’entreprise et les commandes se sont faites moins nombreuses.

Menacés de faillite, les chantiers de Saint-Nazare soufflent enfin un peu. Le gouvernement aussi. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault se réjouit de cette commande, soulignant dans un communiqué « l’excellence du savoir-faire français dans la construction navale ». Une nouvelle qui doit personnellement le toucher, en tant qu’ancien député de Loire-Atlantique et ex-maire de Nantes.

Paquebot pour STX France : pourquoi cette commande est-elle si importante ?

– Parce qu’elle est historique: le paquebot commandé par la RCI sera le plus grand navire jamais construit par l’équipe des chantiers de Saint-Nazaire. Longueur : 361 mètres. Largeur : 47 mètres. À titre comparatif, les plus grands navires du monde actuels – l’Oasis of the Seas et l’Allure of the Seas, livrés en 2009 et en 2010 – disposent de 16 ponts et de 2 700 cabines. Ils peuvent accueillir 5 400 passagers.

– Parce qu’elle va créer de l’emploi au niveau régional : 10 millions d’heures de travail. C’est ce qu’elle représente sur 3 ans. 2 100 personnes sont employées chez STX. Les chantiers font également appel à 4 000 sous-traitants. Depuis quelques mois, en raison du manque de commandes, plusieurs employés étaient touchés par le chômage partiel. « Le point important c’est que cette commande donne de la visibilité pour l’avenir à un certain nombre de nos sous-traitants et pour tous ceux qui étaient entre les deux, à se demander : « Est-ce que je continue, est-ce que je ne continue pas ? ». Ça va faire basculer la chose du bon côté », estime Laurent Castaing, directeur général des chantiers STX France, interrogé par l’AFP.

– Parce qu’elle va également avoir un impact au niveau national : il y aura, en effet, des incidences sur des secteurs comme celui de la sidérurgie, de l’automobile et de l’électronique, qui ont souffert, eux aussi, de la crise financière mondiale.

– Parce qu’elle est porteuse d’espoir : si tout se déroule bien, une autre commande pourrait voir le jour. En effet, une option a été posée pour un second navire, livrable mi-2018.

Selon les informations officielles, les études commenceront à partir de janvier et la construction en septembre 2013. « Il va falloir compter 4 à 6 mois avant que le chômage partiel ne commence à se résorber », a déclaré à l’AFP Nathalie Durand-Prinborgne, déléguée syndicale pour Force ouvrière (FO).

Selon elle, cette commande a pu être obtenue en partie grâce à l’intervention de l’État français, actionnaire à 33 % de STX France.

Sauver les chantiers de l’Atlantique. C’est le défi qu’avait promis de relever le 18 décembre Pierre Moscovici, ministre de l’Économie. Il avait alors déclaré vouloir aider les chantiers français à décrocher de nouveaux contrats à l’export. « Le contrat historique entre les chantiers navals STX France de Saint-Nazaire et l’américain Royal Caribbean International pour la construction d’un paquebot géant représente plus d’un milliard d’euros », a-t-il annoncé ce vendredi, soulignant l’importance de cette commande déjà mémorable.

Cécile David