Comment devenir actionnaire de Facebook ?

Avec une levée record de près de 100 milliards de dollars, l’entrée en bourse de Facebook promet d’être spectaculaire vendredi. Vous rêvez de devenir actionnaire du réseau social ? Soyez prévenu : cela risque d’être compliqué…

0
3662
Comment devenir actionnaire de Facebook ? ©Sipa

Même si l’on ne boursicote pas, difficile de passer à côté de l’info : Facebook fera son entrée en bourse vendredi, avec des actions introduites entre 34 et 38 dollars. L’entreprise de Mark Zuckerberg (dont le sweat-shirt a fait beaucoup parler cette semaine) est sur le point de lever entre 93 et 104 milliards de dollars. Du jamais vu à Wall Street. Si comme ce peintre devenu millionnaire, vous rêvez de devenir actionnaire du réseau social, accrochez-vous. Les analystes financiers l’assurent : il sera extrêmement compliqué pour les petits épargnants français de décrocher un bout du gâteau. Voici pourquoi.

Pour devenir actionnaire de Facebook, mieux vaut être très riche

La plupart des actions sont déjà réservées aux compagnies d’assurance, fonds de pension et autres fonds communs de placement. D’autres sont destinées aux particuliers, mais seulement aux très très riches… « Il faut un portefeuille assez important pour participer à l’introduction en bourse de Facebook, car le titre peut alors être sujet à beaucoup de volatilité. Les courtiers et les banques sont donc plus favorables à accompagner les clients qui ont une surface financière importante pour faire face à des imprévus », explique Ambroise Lion, analyste chez le courtier IG Markets, sur le site de La Tribune.

Pour devenir actionnaire de Facebook, mieux vaut être très riche ET américain

Une autre difficulté se pose pour les investisseurs français. Les courtiers en ligne, chargés de réaliser les meilleurs placements possibles pour les particuliers, n’auront pas accès aux parts mises en vente par Facebook. En fait, ils n’ont pas accès tout court aux introductions en bourse américaines… Quand à ceux qui parviendraient à accéder au marché, ils ont intérêt à se lever tôt vendredi. Tant de monde se bouscule au portillon qu’il sera difficile de répondre à toutes les demandes.

Les chanceux qui parviendront à devenir actionnaire de Facebook n’ont pas d’inquiétude à se faire. Le réseau social qui compte aujourd’hui 900 millions de membres à travers la planète, a engrangé plus d’un milliard de dollars au premier trimestre 2012. 

Julie Toury