Confidentialité : Facebook met en place de nouveaux paramètres

La semaine prochaine, Facebook mettra à disposition des utilisateurs de nouveaux outils permettant de mieux gérer la confidentialité de leur compte.

0
2396
Lorsque un utilisateur Facebook souhaitera se « détaguer » de plusieurs photos, il pourra sélectionner les images concernées et ensuite demander à son ou ses auteurs leur suppression ou le retrait de l'identification. ©ThinkStock

Hier, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) demandait aux responsables des réseaux sociaux de simplifier leurs paramètres de confidentialité. Hasard du calendrier, la même journée, Facebook annonçait le lancement de nouveaux outils de contrôle des données personnelles.

Lire aussi : Confidentialité, Facebook lance son « kit de démarrage » pour les débutants

Parmi les nouveautés annoncées par le réseau social, la création d’un raccourci, qui permettra à ses membres d’accéder plus rapidement aux paramètres relatifs à la confidentialité de leurs données. Dès la semaine prochaine, les utilisateurs verront s’afficher différentes questions lorsqu’ils cliqueront sur le petit icône : « Qui peut me contacter ? », Qui peut voir mes contenus », etc. « Notre objectif est de [s’assurer] que les gens comprennent comment ils peuvent contrôler leurs informations » a expliqué à l’AFP Erin Egan, en charge du respect la vie privée chez Facebook.

Confidentialité : les membres pourront se « détaguer » plus facilement

La publication de photos, principales sources de problèmes en matière de confidentialité, pourront être davantage contrôlées. Fini le retrait de tag fastidieux ! Lorsque un utilisateur souhaitera se « détaguer » de plusieurs photos, il pourra sélectionner les images concernées et ensuite demander à son/ses auteur(s) leur suppression ou le retrait de l’identification. Une notification lui sera envoyée dès qu’une modification aura été effectuée. Cependant, rien n’oblige l’auteur des photos à réellement les retirer du site.

Lire aussi : 25 % des internautes ont déjà publié une photo par moquerie

De plus, les applications reliées au site de Marck Zuckerberg – sauf les jeux – demanderont des autorisations séparées pour publier des messages sur le journal des utilisateurs ou pour accéder aux informations privées. Jusqu’ici, les deux points étaient présentés dans une seule et même demande.

Confidentialité : un pas en avant, un pas en arrière

Ces différentes nouveautés devraient ravir le CNIL. Ou pas. Puisqu’en parallèle de ces nouveaux outils, Facebook envisage de retirer l’option permettant à un membre de ne pas apparaître dans le moteur de recherche du site. Une décision prise, officiellement, en raison d’un nombre trop restraint de personnes utilisant cet outil (moins de 10 %). Le réseau social envisage également de relier l’ensemble des données dont il dispose avec celles récoltées par d’autres sociétés, comme Instagram. Pas sûr que les utilisateurs apprécient.

Cécile David