confinement: comment respecter la tranquillité de vos voisins?

0
374
Confinement et nuisance de voisinage
Confinement et voisinage ne font pas toujours bon ménage, suivez les règles.

 

 

Barbecue, musique, nuisances sonores…En temps normal, les relations de voisinage ne sont pas toujours simples. Et lorsque l’on est contraints et forcés de rester chez soi pour cause d’une crise sanitaire, les mêmes règles s’appliquent.

Bricolage et jardinage

Tondeuse à gazon, tronçonneuse, perceuse, scie sauteuse,  ponceuses à parquet…Beaucoup de nos outils sont très bruyants à l’usage et ne doivent donc être utilisés qu’à certaines heures pour éviter de déranger le voisinage. Même le bruit d’un marteau utilisé de manière répétitive, peut finir par taper sur les nerfs. C’est pourquoi les activités bruyantes sont, en général, autorisées de 8H30 à 19 H en semaine et de 9H à midi le week-end. Vérifiez auprès de la mairie les horaires applicables dans votre commune et si vous habitez dans un immeuble ou un lotissement, référez-vous au règlement de copropriété. Un voisin pourrait porte plainte. Vous risquez alors une amende de 68€.

 Barbecues

Si vous avez la chance d’avoir un balcon et que vous appréciez les grillades, il peut être tentant d’installer un barbecue. Attention toutefois, car cela n’est pas toujours autorisé. D’une part, le maire peut prendre un arrêté pour imposer des restrictions (consignes de sécurité à respecter, heures ou périodes autorisées). Il ne peut, en revanche l’interdire de manière permanente. D’autre part, le règlement de copropriété de votre immeuble peut l’interdire ou en encadrer l’usage. Par exemple, n’autoriser que les barbecues électriques pour éviter les risques d’incendie ou exiger l’utilisation d’un barbecue avec un couvercle pour limiter les fumées. Enfin, vos voisins ne peuvent pas s’y opposer si vous l’utilisez de manière occasionnelle. Seul un usage excessif qui occasionnerait des dommages, par exemple en noircissant la façade pourrait justifier une condamnation pour trouble anormal de voisinage.

 Limitez les nuisances sonores

Musique

Si vous êtes confiné chez vous, n’oubliez pas que c’est aussi le cas de vos voisins. N’en profitez pas pour monter le son quand vous regardez la télévision ou écoutez de la musique. Baissez les volumes sonores.

Fêtes nocturnes

Cris, musique, chants, danse…Faire la fête pour se défouler n’est pas de mise en ce moment. Il n’existe pas d’horaires précis définis par la loi. Mais le tapage nocturne tout comme le tapage diurne sont passibles d’une amende.

Quelles sanctions ?

Le trouble à la tranquillité, le tapage nocturne et le tapage diurne sont verbalisables. Les personnes en faute peuvent écoper d’une amende forfaitaire de 68€ euros si l’auteur des troubles règle l’amende immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d’infraction (ou l’envoi de l’avis d’infraction s’il existe), et 180 € au-delà de ce délai.

 Jardins et cours en résidence

De nombreuses résidences disposent d’espaces extérieurs arborés ou de jardins. Pour respecter les règles de confinement, les habitants doivent penser à ne pas se regrouper tous ensemble dans le même espace en même temps. Il faut s’organiser, sortir à tour de rôle, dans un temps raisonnable, et ne pas se réunir. Et ne pas oublier que les pratiques de sport ou la détente en groupe ne sont pas tolérées et peuvent faire l’objet d’une verbalisation. Oubliez donc pour un temps les tournois de pétanque, jeux de ballons et autres sports collectifs.

 

par Carole Caillaud