Congé maternité : des mois qui comptent pour la retraite !

Publié ce dimanche 1er juin dans le Journal Officiel, ce décret était très attendu. C’est maintenant chose faite : tous les trimestres de congé maternité seront pris en compte pour la retraite. « Une avancée majeure pour les femmes ».

0
1243
Les congés maternité ne créeront plus de – trou – dans la carrière des femmes.

« Engagement tenu » ! C’est en ces termes que s’est exprimée Marisol Touraine, la ministre des Affaires Social et de la Santé, sur son compte Twitter, après la publication d’un décret dans le Journal Officiel ce dimanche 1er juin.

Congé maternité et congé adoption

Un décret, introduit par la réforme des retraites, qui concerne toutes les mères de famille qui ont donné naissance après le 1er janvier 2014. Cette nouvelle mesure stipule que tous les trimestres de congé maternité seront désormais pris en compte dans le calcul de la retraite. Jusqu’alors, les femmes ne pouvaient valider qu’un seul trimestre par enfant, même quand le congé maternité excédait ce trimestre. En effet, dans des cas comme un troisième enfant ou une naissance multiple, l’arrêt de travail peut aller jusqu’à 6 mois, voire plus.

En vertu du décret paru ce dimanche, « un trimestre est également décompté pour chaque nouvelle période d’indemnisation de quatre-vingt-dix jours » et « les congés pour adoption donnant droit à des indemnités journalières seront également validés à raison d’un trimestre pour quatre-vingt-dix jours de congé ».

Une réforme de justice et de pogrès

La ministre des Affaires sociales a ainsi salué « une avancée majeure pour les femmes et pour les familles», tout en soulignant que « les congés maternité ne créeront plus de – trou – dans la carrière » des femmes. « C’est la preuve qu’une réforme des retraites de justice et de progrès est possible » s’enthousiasme Marisol Touraine dans un communiqué.

Cette nouvelle réforme des retraites est entrée en vigueur le 20 janvier dernier, elle permet entre autres l’allongement de la durée de cotisation et de créer un compte de pénibilité.

Laurie Ferrère