Contrôles RATP : les usagers peuvent voyager « tranquilles » jusqu’au 6 mai

La RATP a ordonné la suspension des contrôles dans les grandes gares parisiennes, afin d’éviter tout incident pouvant entacher la politique sécuritaire de l’un ou l’autre des candidats à la Présidentielle. Le syndicat Sud RATP craint pour la sécurité des usagers.

0
2806
Suspension des contrôles de voyageurs à la RATP jusqu'au 6 mai ©Sipa

Afin d’éviter que de fâcheux incidents entre usagers et agents RATP viennent troubler l’élection présidentielle, l’entreprise a trouvé une solution radicale : suspendre les contrôles des voyageurs jusqu’au 6 mai. L’information, officieuse, a été révélée et dénoncée par le syndicat Sud RATP dans un communiqué. « Ordre a été donné à l’ensemble des agents des services de contrôle de la RATP de ne plus procéder à des contrôles jusqu’au 6 mai 2012 sur les grandes gares de PARIS, Gare du Nord, Chatelet les Halles, Montparnasse, Saint Lazare etc…désertant ainsi ces lieux pour la durée de l’entre deux tours. »

« Des motifs bassement électoralistes »

En 2007, un événement avait remué la campagne présidentielle. Un simple contrôle de voyageur, gare du Nord, avait dégénéré en émeutes, plaçant la sécurité au cœur des débats. Cette année, la RATP a souhaité prendre toutes les précautions afin qu’aucun incident ne mette « en exergue la faillite de la politique sécuritaire d’un des deux candidats ». Le syndicat Sud RATP regrette qu’une grande entreprise publique abandonne « ses responsabilités pour des motifs bassement électoralistes d’une Direction, dont nul n’ignore les inclinaisons politiques ».

Et la sécurité des voyageurs dans tout ça ?

S’ils peuvent voyager sans craindre de se faire contrôler jusqu’au 6 mai, les usagers du métro et du RER n’en sont pas pour autant tranquilles. Car si les agents ne sont plus appelés à s’y rendre, qui assurent leur sécurité dans les grandes gares ? Le syndicat exige « le rétablissement immédiat de la sécurité des voyageurs et des agents par le retrait de ces ordres interdisant aux agents des services de contrôle de la RATP d’assurer leurs missions sur l’ensemble des réseaux ».

Julie Toury