Couple : comment gérer son argent sans conflits ?

Compte joint, comptes séparés… tous les couples doivent apprendre à gérer l’argent à deux. Si certains préfèrent mettre tout en commun, d’autres veulent garder leur indépendance. Quel schéma est le mieux adapté ? Réponse avec une conseillère conjugale.

0
4029
Avoir un compte joint et deux comptes individuels semblent être la manière la plus équilibrée de gérer son argent au sein d'un couple ©ThinkStock

L’argent est la première source de conflit au sein d’un couple. Elle dépense trop, il veut tout contrôler, l’un se sent inférieur à l’autre car il/elle gagne plus… Autant de conflits qui peuvent dégénérer et mettre à mal une vie de couple. Comment éviter les problèmes ? Quel partage des dépenses est-il le mieux approprié quand on vit à deux ? Caroline Van Assche, conseillère conjugale, tente de nous éclairer.

• Le couple financièrement indépendant

Chacun a son compte en banque et gère son argent comme il l’entend, tout en participant aux dépenses communes.

Les avantages :

– une certaine indépendance, pas de compte à rendre ;

– si l’un des deux est interdit bancaire, l’autre peut toujours le dépanner ;

– moins de paperasse à gérer en cas de divorce ;

– moins d’enjeu de pouvoir.

Les inconvénients :

– trop d’individualité peut ne pas laisser de place à l’entité couple. Il peut être difficile de créer du « nous » s’il n’y a que du « je » ;

– les notions de secours et d’assistance mutuelle risquent de ne pas trouver d’écho en cas d’accident de parcours de vie.

• Le couple qui partage tout

Les deux partenaires mettent tout leur argent en commun sur un compte joint.

Les avantages :

– le suivi des dépenses est plus simple ;

– moins de frais bancaires ;

– les différences de salaire ne sont à première vue pas un enjeu au sein du couple (la réalité montre parfois le contraire).

Les inconvénients :

– pas d’indépendance dans la gestion financière, tout achat peut être soumis au contrôle de l’autre (impossible, par exemple, de prévoir une surprise, chaque dépense étant visible par les deux conjoints) ;

– en cas d’interdit bancaire, le couple n’a pas de solution de repli ;

– les choses peuvent nettement se compliquer en cas de divorce.

• Le couple « entre-deux »

Les deux partenaires ont des comptes séparés et un compte joint. Cette solution est, a priori, la préférée des couples.

Les avantages :

– chacun dispose de son argent comme il le veut sans empiéter sur les dépenses communes, ainsi, individualité et conjugalité semblent s’harmoniser ;

– si l’un des deux est interdit bancaire, il reste toujours deux comptes ;

– en cas de divorce, les choses sont moins compliquées que lorsqu’il n’y a qu’un compte commun.

Les inconvénients :

– il faut gérer trois comptes et donc plus de paperasse ;

– il faut payer plus de frais bancaires ;

– en fonction des différences de salaire au sein du couple : la valeur des cadeaux peut être différente lorsqu’il y a un écart significatif de salaire. Celui qui gagne moins peut se sentir dévaloriser, avec un sentiment d’infériorité qui s’accroît en même temps que s’affaiblit l’estime de soi. Ce mal-être peut avoir des répercussions sur l’équilibre conjugal.

Malgré tout, ce type de gestion « semble être le plus équilibré », conclut Caroline Van Assche. Cependant, chaque couple étant différent, toutes les solutions sont viables, à condition qu’elles soient prises d’un commun accord. On ne le dira jamais assez, l’important, c’est la communication.

Mathilde Bourge