Couple : mieux vaut avoir un petit pénis…

Les hommes ayant un grand pénis seraient plus susceptibles de se faire tromper par leur femme. Et ça, c'est une étude très sérieuse qui le révèle...

0
2749
Plus un homme a un long pénis, plus sa femme est susceptible de le tromper ©ShutterStock

Voici l’étude ô combien sérieuse du jour. Selon des travaux, publiés dans la très sérieuse revue Plos One, plus un homme aurait un long pénis, plus sa compagne serait susceptible de le tromper.

Pour arriver à cette conclusion inattendue, les chercheurs ont interrogé 545 couples mariés, au Kenya, sur leurs habitudes relationnelles et leurs éventuelles aventures extraconjugales. A chaque interrogatoire, l’homme et la femme étaient questionnés séparément. Chacun devait également évaluer la taille du pénis de l’homme par rapport à une règle de 38 centimètres.

Résultat : « chaque pouce (soit 2,5 cm) de pénis en plus augmente la probabilité que la femme soit impliquée dans une relation extraconjugale. Les femmes associent les grands pénis à la douleur et à l’inconfort pendant l’acte sexuel excluant le plaisir et la satisfaction que les femmes sont censées ressentir », affirment les chercheurs. L’une des femmes interrogées aurait même confié être déjà allée voir ailleurs, dans l’espoir de trouver des hommes avec un plus petit pénis que son mari.

Violences conjugales : première cause d’infidélité

Que ces messieurs se rassurent, la taille du pénis ne serait évidemment pas le seul facteur poussant les femmes à aller voir ailleurs. L’objectif premier de l’étude n’était d’ailleurs pas de savoir si la longueur du sexe influait sur les relations conjugales. A travers ces sondages, les chercheurs cherchaient surtout à identifier les principales raisons poussant les femmes à avoir des relations sexuelles non protégées, pour mieux prévenir la transmission du VIH.

Parmi les autres facteurs figuraient la violence mésentente sexuelle et la différence d’âge entre les conjoints. Cependant, la principale raison de l’infidélité était les violences conjugales, qui poussaient souvent les femmes à aller chercher du réconfort en dehors de leur foyer.

Maxime Quéma