Crédit d’impôt : c’est possible en s’abonnant à la presse

0
134
illustrations sur la presse
S'abonner à un magazine de presse peut vous faire gagner un crédit d'impôt. SHutterstock

Afin de soutenir le secteur de la presse, la loi de finances rectificative pour 2020 instaure un crédit d’impôt sur le revenu pour certains abonnements à la presse.Quels abonnements ouvrent droit au crédit d‘impôt ?

Il doit s’agir d’un premier abonnement, souscrit avant le 31 décembre 2022, pour un an minimum, à un titre de presse qui relève de la presse d’information politique et générale c’est-à-dire un quotidien national ou régional ou un magazine d’informations. Aucune limite n’est appliquée quant au prix de l’abonnement. Le texte de loi précise sont concernés « les journaux et publications périodiques qui apportent de façon permanente des informations et des commentaires tendant à éclairer le jugement des citoyens sur l’actualité politique et générale, locale, nationale ou internationale”. Il peut s’agir d’un abonnement de presse en ligne mais en sont exclus les kiosques en ligne, qui proposent «la diffusion numérique groupée de services de presse en ligne ou de versions numérisées de journaux ou publications périodiques ne présentant pas tous le caractère de presse d’information politique ou générale».

 

Quel est le montant du crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt s’élève à 30 % du prix de l’abonnement. Ainsi, pour un abonnement payé 150€, le lecteur bénéficiera d’une remise de 50 € sous forme de réduction d’impôt ou d’un remboursement de 50 € pour les foyers non imposables. Il est ouvert à tous les ménages quelque soit le montant de leurs revenus. L’avantage n’est accordé qu’une fois pour un même foyer fiscal.

A savoir

Vous devez être en mesure de présenter, à la demande de l’administration fiscale, un reçu répondant à un modèle fixé par l’administration. Ce reçu sera délivré par l’entreprise de presse. Il  doit mentionner le montant et la date des versements effectués ainsi que l’identité et l’adresse des bénéficiaires et de l’organisme émetteur. Ce reçu doit en outre attester que le journal, la publication périodique ou le service de presse en ligne répond aux conditions pour ouvrir droit à l’avantage fiscal.

Attention car si vous ne respectez ces règles ou que vous mettez fin à l’abonnement avant la durée minimale de douze mois, Bercy pourra récupérer le crédit d’impôt.

par Carole Caillaud